Première visite des membres de la tribu juive perdue d’Inde à Auschwitz
Rechercher

Première visite des membres de la tribu juive perdue d’Inde à Auschwitz

Cinq jeunes de la communauté Bnei Menashe, qui ont fait leur alyah d'Inde, ont découvert les horreurs de l'Holocauste

(De gauche à droite) Simeon Lhouvum, Yaniv Hinge, David Haokip, Etzion Bait et Obed Lhouvum de la communauté Bnei Menashe devant le camp de concentration d'Auschwitz II en Pologne, le 28 novembre 2016 (Crédit : Autorisation Shavei Israel)
(De gauche à droite) Simeon Lhouvum, Yaniv Hinge, David Haokip, Etzion Bait et Obed Lhouvum de la communauté Bnei Menashe devant le camp de concentration d'Auschwitz II en Pologne, le 28 novembre 2016 (Crédit : Autorisation Shavei Israel)

Cinq membres de la communauté juive de Bnei Menashe du nord-est de l’Inde, qui affirme être la descendance d’une des tribus perdues d’Israël, se sont rendus à Auschwitz la semaine dernière dans le cadre d’un voyage scolaire pour leur en apprendre plus sur les horreurs du génocide nazi contre le peuple juif.

« Je me sens plus lié au judaïsme en ayant appris sur l’Holocauste », a déclaré Yaniv Hoinge, qui a été l’un des premiers membres de Bnei Menashe à visiter Auschwitz avec un groupe de collégiens israéliens, qui vont au collège Abir Yaakov Yeshiva High School dans la ville israélienne du nord de Nahariya.

Shavei Israël, une organisation israélienne à but non lucratif qui vise à renforcer les liens entre le peuple juif et les descendants de juifs dans le monde, a amené Hoinge et ses parents à faire leur alyah en Israël de Churachandpur, une ville de la région du Manipur en Inde.

« Cela me donne un sentiment plus fort d’amour envers Israël », a ajouté Hoinge, notant que, « l’Holocauste rend Israël encore plus important pour le peuple juif ».

« Pendant l’Holocauste, les Allemands et leurs collaborateurs ont assassiné des millions de Juifs à Auschwitz, y compris des membres de ma famille », a déclaré le fondateur et président de Shavei Israel, Michael Freund.

« Dans le cadre de nos efforts visant à aider les Bnei Menashe à retourner auprès du peuple juif après avoir été isolés pendant 27 siècles, nous considérons qu’il est essentiel de leur donner une meilleure compréhension des horreurs de l’Holocauste et de sa place centrale dans l’histoire juive ».

Freund a ajouté : « La lutte pour la survie juive est une chose qui résonne fortement avec les Bnei Menashe, car ils ont fait face à une énorme adversité au cours des siècles et ont réussi à s’accrocher à la foi de leurs ancêtres. C’est ce qui rend cette visite des jeunes de Bnei Menashe à Auschwitz si poignante et si significative, parce qu’elle souligne la puissance de la destinée juive et de l’esprit indestructible du peuple juif ».

Les Bnei Menashe sont des descendants de la tribu de Manassé, l’une des Dix tribus perdues exilées de la terre d’Israël il y a plus de 2 700 ans par l’empire assyrien.

Jusqu’à présent, quelque 3 000 Bnei Menashe ont fait leur alyah grâce à Shavei Israel.

Encore 7 000 Bnei Menashe restent en Inde en attendant leur chance de rentrer chez eux à Sion.

Les autres Bnei Menashe qui ont visité Auschwitz la semaine dernière ont inclus Tzion Baite et David Haokip, qui ont tous deux fait leur alyah de Manipur, en Inde, avec leurs familles en 2014.

Il y a aussi eu Obed et Simeon Lhouvum, des frères qui ont fait leur alyah de Gamgiphai, un village à Manipur, en Inde, en 2012. Shavei Israël a aidé à faciliter l’alyah des cinq jeunes hommes et leurs familles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...