Quand des musulmans suédois chantent le meurtre de Juifs
Rechercher

Quand des musulmans suédois chantent le meurtre de Juifs

La manifestation contre l'extrême droite à Malmö a tourné à la violence, plusieurs voitures ont été incendiées et au moins 10 personnes arrêtées

Des manifestants lancent des pierres sur la police lors d'échauffourées dans le quartier de Rosengard à Malmö, en Suède, 28 août 2020. (Crédit : TT News Agency via AP)
Des manifestants lancent des pierres sur la police lors d'échauffourées dans le quartier de Rosengard à Malmö, en Suède, 28 août 2020. (Crédit : TT News Agency via AP)

JTA – Des manifestations de musulmans dans la ville suédoise de Malmö, contre un député d’extrême droite, ont tourné à la violence et comportaient des chants en arabe sur le meurtre de Juifs.

Certains des manifestants présents à au moins un des rassemblements organisés contre un projet de Rasmus Paludan, le leader du parti d’extrême droite danois Hard Line, anti-immigration, visant à brûler un exemplaire du Coran à Malmö, ont scandé « Khaybar Khaybar oh, les Juifs, l’armée de Mahomet reviendra ».

Ces chants font référence à un massacre de Juifs dans la ville de Khaybar, au nord-ouest de l’Arabie, en 628 de notre ère.

Lors des émeutes, plusieurs voitures ont été incendiées et au moins dix personnes ont été arrêtées. Les autorités suédoises ont empêché Rasmus Paludan de se rendre à Malmö.

« Nous prenons cet incident extrêmement sérieusement et nous demandons à la police et aux autres autorités responsables de poursuivre les personnes qui, par cet acte, ont commis une incitation à la haine contre des groupes ethniques », a écrit le Conseil des communautés juives de Suède dans un communiqué.

« Nous voyons avec dégoût la destruction du Coran et d’autres écritures saintes ».

Le Réseau musulman de Malmö, une organisation qui promeut les intérêts des musulmans de la ville, a envoyé cette semaine une lettre à Ann Katina, une dirigeante de la communauté juive de Malmö, remerciant les juifs de la ville de s’être opposés au projet de Rasmus Paludan et a écrit qu’ils « condamnent les paroles antisémites de haine que certains ont scandées pendant les heurts ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...