Qui a gagné les élections en Israël ? Pour le moment, on n’en sait rien
Rechercher
Analyse

Qui a gagné les élections en Israël ? Pour le moment, on n’en sait rien

Trois sondages de sortie des urnes, apparemment super sophistiqués, donnent des points de vue plutôt différents sur ce que les électeurs avaient à dire. Un peu de patience

David Horovitz

David est le fondateur et le rédacteur en chef du Times of Israel. Il était auparavant rédacteur en chef du Jerusalem Post et du Jerusalem Report. Il est l’auteur de « Un peu trop près de Dieu : les frissons et la panique d’une vie en Israël » (2000) et « Nature morte avec les poseurs de bombes : Israël à l’ère du terrorisme » (2004).

Vue sur les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Orel Cohen/Flash90)
Vue sur les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Orel Cohen/Flash90)

Voici un article qui deviendra superflu une fois que vous l’aurez lu – mais moins redondant que les trois sondages de sortie des urnes de la télévision israélienne qui ont été très largement relayés et qui, en raison de la clôture des bureaux de vote à 22h, prétendaient nous dire qui avait remporté les élections israéliennes de mardi.

Les Benjamins – le Premier ministre du Likud Netanyahu et le dirigeant Gantz de Kakhol lavan – ont tous deux revendiqué la victoire grâce à la lecture sélective de ces sondages. Tous deux prenaient de l’avance, même si chacun pouvait encore être justifié.

Deux des sondages ont semblé montrer à Netanyahu un chemin assez simple vers une coalition majoritaire. Le troisième rendait les choses plus difficiles à définir. Le fait que les trois diffèrent de façon plutôt nette dans certaines de leurs prévisions pour les différents partis en lice ne fait que souligner leur manque flagrant de fiabilité.

Le fait est que, au moment de la rédaction de cet article, et malgré tout ces sondages d’experts, nous ne savons pas qui a remporté les élections. Nous pourrions penser que nous le savons. Les parties les plus profondément intéressées peuvent prétendre que nous le savons. Nous pourrions revenir en arrière très rapidement et dire que nous l’avons fait. Mais non, pas nous.

Dans quelques heures, cependant, nous saurons peut-être quels partis ont remporté combien de sièges à la Knesset, qui en compte 120. Je dis « peut-être », car si les chiffres sont à la limite, même cela pourrait prendre plus de quelques heures. Quelques partis tournent autour du seuil de 3,25 % de la Knesset. Ils pourraient gagner quatre sièges ou pas (ce qui leur permettrait d’intégrer la Knesset ou pas).

Peut-être.

Et quand nous saurons quels partis ont remporté combien de sièges à la Knesset, nous pourrions savoir qui a remporté les élections. Ou encore, si l’arithmétique de la coalition n’est pas simple, cela pourrait prendre un peu plus longtemps, aussi. Encore combien de temps ? Nous ne le savons pas.

Voici ce que nous savons : le grand exercice de démocratie qui a eu lieu le jour des élections israéliennes, le 9 avril 2019, est terminé. Les Israéliens ont eu leur mot à dire.

Nous allons juste devoir attendre un peu plus longtemps pour savoir exactement ce que les Israéliens ont dit. Et un peu plus tard, pour voir comment leurs représentants nouvellement élus vont gérer tout ça.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...