Rechercher

Rachel Jedinak, survivante de la Shoah, officier de la Légion d’honneur

Ces dernières semaines, des responsables communautaires juifs ont eux aussi reçu différentes distinctions officielles

Rachel Jedinak, au nom des raflés du Vel d’Hiv, le 16 juillet 2017. (Crédit : Capture d’écran)
Rachel Jedinak, au nom des raflés du Vel d’Hiv, le 16 juillet 2017. (Crédit : Capture d’écran)

Rachel Jedinak, survivante de la Shoah et membre de la Commission du souvenir du CRIF, a été élevée le 25 novembre au rang d’officier de la Légion d’honneur. Elle était déjà titulaire du titre de chevalier.

La distinction lui a été remise au nom du président de la République par Serge Klarsfeld lors d’une cérémonie à l’Hôtel de Ville de Paris, en présence de Laurence Patrice, adjointe à la Maire de Paris pour la Mémoire et le Monde combattant.

Rachel Jedinak a été arrêtée le 16 juillet 1942, jour de la rafle du Vel d’Hiv, avec sa mère et sa sœur suite à une dénonciation.

« Elle a survécu grâce à un miracle : une gifle. Cette gifle, ce n’est pas vraiment comme un miracle que Rachel l’a vécue, elle sur qui sa mère n’avait jamais levé la main, ce fut d’abord une blessure et un chagrin avant de comprendre que ce geste lui avait sauvé la vie », a écrit le CRIF. « Lorgnant la sortie de secours du commissariat où elles étaient enfermées, la mère de Rachel adjure à sa fille de s’enfuir ; la petite refuse, s’accroche à ses jupes et le geste tombe. Déportée à Auschwitz, Rachel ne reverra jamais sa mère, comme les 16 autres membres de sa famille. »

« Il y a des gifles qui sont entrées dans l’histoire », a déclaré Serge Klarsfeld dans son discours le 25 novembre à l’Hôtel de Ville. 

Rachel Jedinak témoigne dans les établissements scolaires au sujet de la Shoah depuis 1997. Elle a publié l’ouvrage-témoignage Nous étions seulement des enfants en 2018.

Ces dernières semaines, des responsables communautaires juifs ont eux aussi reçu différentes distinctions officielles.

Ariel Goldmann, président du FSJU et de la Fondation du judaïsme français, a été promu commandeur dans l’Ordre national du Mérite le 25 novembre.

Albert Fachler, président de la communauté de Chambéry, a été décoré des insignes de la Légion d’honneur le 19 novembre, par le grand rabbin de France, Haïm Korsia, au château des Ducs de Savoie.

Alain Zylberman, président du Consistoire régional du Languedoc, a été promu au grade d’officier dans l’Ordre national du Mérite, une distinction venant récompenser « son investissement exemplaire et sans relâche au bénéfice de la communauté juive et de la société civile depuis plusieurs décennies ».

Chalom Lellouche, rabbin de Levallois-Perret, a été décoré de la Légion d’honneur par le premier vice-président du Sénat, Roger Karoutchi, le 26 octobre dernier à Paris.

Le président du Consistoire du Bas-Rhin, Maurice Dahan, a lui été décoré de la Légion d’honneur le 28 octobre en Préfecture de Strasbourg, par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Anne Baer, présidente du comité Israël des conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF), s’est vue remettre les insignes de l’Ordre national du Mérite par l’ambassadeur de France en Israël, M. Eric Danon, le 7 novembre 2021, lors d’une cérémonie marquée par la présence du ministre israélien de la Santé, Nitzan Horowitz. Cette distinction venait honorer l’engagement de l’intéressée au service de la coopération technologique franco-israélienne, domaine majeur de la relation économique bilatérale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...