Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Rafales: Paris confirme des discussions entre l’Arabie saoudite et Dassault

L'avion de Dassault a déjà fait une percée parmi les voisins de l'Arabie puisque l'Egypte, les Emirats arabes unis et le Qatar en sont équipés

Une photo d'un Rafale prise le 30 mars 2011 lors d'une action militaire en Libye (Crédit : GERARD JULIEN / AFP)
Une photo d'un Rafale prise le 30 mars 2011 lors d'une action militaire en Libye (Crédit : GERARD JULIEN / AFP)

Le ministre français des Armées a confirmé lundi « des discussions » entre l’Arabie saoudite et le groupe aéronautique et de défense Dassault Aviation sur l’achat potentiel d’avions de combat Rafale.

« Oui, des discussions existent mais comme à chaque fois dans ce genre de discussions et de relations commerciales entre une entreprise de la base industrielle et technologique de défense française et un État souverain étranger, le ministre n’a pas vocation à commenter dans la presse ce qui peut être discuté ici ou là », a déclaré Sébastien Lecornu lors d’une conférence de presse.

Selon la Tribune Dimanche, l’Arabie saoudite a demandé à Dassault Aviation un devis pour l’acquisition de 54 exemplaires Rafale, alors que le royaume se fournit jusqu’ici chez les Américains et auprès d’un consortium européen pour ses avions de combat.

L’hebdomadaire, citant des « sources concordantes » non identifiées, assure que l’avionneur français a « jusqu’au 10 novembre pour répondre » à la demande de Ryad.

Sébastien Lecornu s’est refusé à tout autre commentaire.

D’après la Tribune Dimanche, l’armée de l’air saoudienne a plutôt privilégié jusqu’alors le F-15 américain ou le Typhoon d’Eurofighter fabriqué par un consortium comprenant le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, selon l’hebdomadaire.

L’avion de Dassault a déjà fait une percée parmi les voisins de l’Arabie puisque l’Egypte, les Emirats arabes unis et le Qatar en sont équipés.

Jadis jugé invendable en dehors de la France, l’appareil entré en service en 2004 dans la marine française a connu un succès tardif à l’export.

Sur les 453 avions neufs commandés à ce stade, 261 l’ont été par sept clients étrangers (outre les trois pays du Moyen-Orient, il s’agit de la Grèce, la Croatie, l’Indonésie et l’Inde), et 192 par la France.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.