Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Ranani Nidejelski Glazer, 23 ans : l’olé brésilien qui voulait devenir DJ

Cet ancien combattant des Brigades Golani a été tué par le Hamas lors de la rave Supernova, le 7 octobre

Israël Ranani Nidejelski Glazer, natif du Brésil (Avec l'aimable autorisation de l'auteur)
Israël Ranani Nidejelski Glazer, natif du Brésil (Avec l'aimable autorisation de l'auteur)

Ancien des Brigades Golani âgé de 23 ans, Ranani Nidejelski Glazer, avait vu le jour à Porto Alegre, dans le sud du Brésil, avant de s’installer en Israël à l’âge de 16 ans. Connu pour son amour des rave parties et son envie de devenir DJ, Glazer se trouvait à la rave Supernova, non loin du kibboutz Beeri, en compagnie de sa petite amie, Rafaela Treistman, lorsque la fête a été prise d’assaut par des terroristes du Hamas.

Glazer, qui allait avoir 24 ans, a eu le temps de publier deux vidéos de l’attaque sur Instagram. Dans l’une d’elles, il montre brièvement le bunker où le groupe d’amis s’est réfugié, disant calmement : « La guerre a commencé en Israël », sur un ton en fort décalage avec les événements épouvantables qui se déroulaient à l’extérieur. On le voit avec d’autres personnes – non identifiées – qu’il rassure en disant : « Au moins, nous sommes en sécurité dans ce bunker maintenant. »

Dans une interview poignante après l’attaque, Treistman, elle aussi native du Brésil, a décrit le chaos, se remémorant le moment précis où Glazer n’a plus été à ses côtés. Le groupe est resté dans le bunker pendant près de trois heures, jusqu’à ce qu’il soit bombardé.

Les funérailles de Glazer, qui ont eu lieu à Haïfa le 11 octobre, ont été marquées par de grandes manifestations de chagrin et de nombreux hommages. Sa mère, Tatiana Nidejelski, qui vit au Brésil, n’a pas pu être présente en raison de contraintes financières et professionnelles. Une collecte de fonds a été lancée pour lui permettre de se rendre sur la tombe de son fils, en Israël.

« Il était persuadé que l’amour était ce qu’il y avait de plus puissant dans la vie », a écrit Treistman sur Instagram en sollicitant des dons pour financer la venue de la mère de Glazer. « Il aimait la vie comme personne. »

Les autorités brésiliennes ont confirmé son décès le 9 octobre dernier. La situation a un temps été incertaine et on a pu craindre qu’il ait été pris en otage. A la confirmation du décès de son fils, la mère a utilisé Instagram pour exprimer sa gratitude pour toutes les marques de soutien et d’affection et rendre hommage à la mémoire de son fils.

Treistman a également rendu hommage à Glazer, en publiant des photos et des vidéos des bons moments passés ensemble, dont cette vidéo émouvante, alors pleine de gaité, où on les voit à bord d’un bus Egged, en route pour la rave, avec Rafaela qui s’amuse à parler de manière animée de leur retour à la maison après la fête.

« Je te dois la vie », a-t-elle écrit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.