Rencontre entre ministres israélien et américain des Finances
Rechercher

Rencontre entre ministres israélien et américain des Finances

Kahlon a reçu Mnuchin avant l’ouverture de l'ambassade américaine pour discuter des sources de financement des terroristes, des projets communs et des questions fiscales

Le ministre des Finances Moshe Kahlon et le secrétaire d'Etat au Trésor Steven Mnuchin, à Jérusalem,le 14 mai 2018. (Crédit : ministère des Finances)
Le ministre des Finances Moshe Kahlon et le secrétaire d'Etat au Trésor Steven Mnuchin, à Jérusalem,le 14 mai 2018. (Crédit : ministère des Finances)

Le ministre des Finances Moshe Kahlon et son homologue américain ont discuté lundi de la coordination et de la coopération sur les sanctions de l’Iran et ont salué le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Dans sa troisième rencontre avec le Secrétaire Américain au Trésor Steve Mnuchin depuis l’intronisation du président américain Donal Trump, Kahlon a déclaré que la coopération entre les pays avait « fortement augmenté » depuis que la nouvelle administration est arrivée au pouvoir l’année dernière, selon un communiqué de son bureau.

Kahlon a exprimé sa gratitude pour le transfert de l’ambassade, pour la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d’Israël, pour le courageux retrait de « l’accord » sur le nucléaire iranien, « qui était un réel danger pour Israël ».

Mnuchin a dit qu’il était heureux d’être à Jérusalem pour l’événement « historique ».

« Nous travaillons ensemble sur des nombreuses questions, principalement combattre le terrorisme et ses sources de financement dans la région », a-t-il déclaré selon des citations.

Le secrétaire d’Etat Steve Mnuchin et Ivanka Trump dévoilent la plaque durant l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, le 14 mai 2018. (Crédit : AFP/ Menahem KAHANA)

Mnuchin est venu en Israël dans le cadre de la délégation américaine envoyée pour la cérémonie d’ouverture de la nouvelle ambassade à Jérusalem.

C’était la troisième fois que les deux hommes se sont rencontrés depuis janvier 2017, et la deuxième fois qu’ils ont discuté dans le bureau de Kahlon à Jérusalem.

Le bureau de Kahlon a déclaré que les deux hommes ont échangé au sujet des sanctions économiques sur l’Iran, maintenant que les Etats-Unis ont quitté l’accord sur le nucléaire qui enlevait la plupart des sanctions en échange d’un arrêt du programme nucléaire de Téhéran.

Les ministres se sont également accordés pour continuer à coopérer pour lutter contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent, tout comme sur différents projets impliquant Israël et l’Autorité palestinienne.

Le président américain Donald Trump signe un document rétablissant les sanctions contre l’Iran après avoir annoncé le retrait américain de l’accord nucléaire iranien, dans la salle d’accueil diplomatique de la Maison Blanche à Washington le 8 mai 2018. (AFP / Saul Loeb)

Ils se sont aussi entretenus sur les potentielles répercussions pour les entreprises israéliennes après les réformes fiscales de Trump, tout comme de la possibilité de mettre à jour les accords fiscaux entre Israël et les Etats-Unis pour en faire profiter les entreprises des deux pays.

Environ 800 invités ont participé à l’ouverture de l’ambassade. Pour représenter les Etats-Unis à la cérémonie, on trouvait, en plus de Mnuchin, l’Assistant du Secrétaire d’Etat américain John J. Sullivan, le beau-fils et conseiller de Trump Jared Kushner, la fille et conseillère du président Ivanka Trump, et le Représentant Spécial pour les Négociations International Jason Greenblatt. L’ambassadeur américain David Friedman présidait la cérémonie d’ouverture.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Reuven Rivlin et d’autres hauts responsables israéliens participaient aussi à l’événement.

Trump a annoncé le 6 décembre 2017 qu’il reconnaissait Jérusalem comme la capitale d’Israël et déplacerait l’ambassade depuis Tel Aviv.

La décision a réjoui le gouvernement israélien, mais a provoqué la colère des Palestiniens qui veulent que cette partie est de la ville soit la capitale d’un futur état palestinien.

L’équipe du Times of Israel a contribué à l’article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...