« Une autre part de toi a disparu », pleure la mère du donneur de greffe de Rivlin
Rechercher

« Une autre part de toi a disparu », pleure la mère du donneur de greffe de Rivlin

Sari Halabli, la mère de Yair, 19 ans, décédé lors d'une noyade en mars, a rendu hommage à Nechama Rivlin, une femme "humble", qui "reposera en paix avec mon merveilleux fils"

Nechama Rivlin, à droite, épouse de  Reuven Rivlin, le 16 juin 2016 (Crédit : Moshe Shai/FLASH90) Yair Yehezkel Halabli, à gauche, qui a donné son poumon à Rivlin (Crédit : Twitter)
Nechama Rivlin, à droite, épouse de Reuven Rivlin, le 16 juin 2016 (Crédit : Moshe Shai/FLASH90) Yair Yehezkel Halabli, à gauche, qui a donné son poumon à Rivlin (Crédit : Twitter)

La mère du jeune homme dont le poumon avait été transplanté à Nechama Rivlin a fait savoir mercredi qu’elle pleurait le décès de l’épouse du président Reuven Rivlin.

Sari Halabli, la mère de Yair Halabli, 19 ans, mort au mois de mars lors d’un accident de plongée, a expliqué le décès de Rivlin, à l’âge de 73 ans, signifiait qu’une autre partie de son fils s’était définitivement éteinte.

« Repose en paix avec mon merveilleux fils », a-t-elle dit dans un message adressé à Rivlin avant d’évoquer feu son fils : « Une autre partie de toi, et une autre partie de mon cœur, ont disparu ».

Des bougies placées à côté d’une photo de Nechama Rivlin, feu l’épouse du président Reuven Rivlin, aux abords de la résidence du président à Jérusalem, le 4 juin 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La famille de Halabli avait donné plusieurs de ses organes après sa mort. Rivlin avait reçu son poumon, le 11 mars, après une longue présence sur une liste d’attente. Elle souffrait de fibrose pulmonaire, une maladie dans laquelle des tissus sacrificiels s’accumulent dans les poumons, rendant difficile la respiration. Elle a rendu son dernier souffle mardi des suites de complications liées à la greffe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...