L’accord gazier majeur a été adopté par le Cabinet
Rechercher

L’accord gazier majeur a été adopté par le Cabinet

L’accord apportera « des centaines de milliards de shekels » à l'économie, a déclaré le Premier ministre qui a salué un accord "historique" ; Avi Gabai : le seul vote « non » du gaz

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de l'Énergie Yuval Steinitz assistent à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 16 août 2015 (Crédit photo: Marc Israël Sellem / Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de l'Énergie Yuval Steinitz assistent à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 16 août 2015 (Crédit photo: Marc Israël Sellem / Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche, avant la réunion, que le cabinet allait prendre une décision « historique » en donnant le feu vert à l’accord controversé sur le gaz, qui, selon lui, versera « des centaines de milliards de shekels » dans l’économie israélienne.

Le Premier ministre s’est exprimé au début d’une réunion du cabinet où l’accord a été approuvé.

Un total de 17 membres du cabinet ont voté pour l’accord sur le gaz, avec le ministre de la Protection de l’environnement, Avi Gabai, seul récalcitrant, selon Walla News.

Le chef de l’opposition, Isaac Herzog, a minimisé le vote du cabinet sur l’accord gazier, laissant entendre sur Facebook qu’il ne passera pas la Knesset. « Le vote du gouvernement aujourd’hui sur l’accord gazier est une signature sur de la glace. Un gouvernement dirigé par moi déciderait d’un accord sur le gaz juste et décent pour les citoyens israéliens, qui inclurait le contrôle des prix et représenterait les véritables préoccupations sur l’avenir de l’Etat d’Israël », a-t-il écrit.

Le ministre de l’Economie Aryeh Deri, qui selon les estimations devait s’opposer à l’accord sur le gaz, a voté pour. « Il était le moindre de tous les maux, présenté par l’équipe interministérielle après cinq années d’inaction totale, » a-t-il dit, selon le site de Maariv.

« Aujourd’hui, au gouvernement, nous allons prendre une décision historique.Cette décision apportera aux citoyens du pays, et dans les coffres de l’État, des centaines de milliards de shekels. Cet argent ira au profit de l’éducation, de la santé, du bien-être et d’autres besoins nationaux », avait déclaré Netanyahu avant la réunion.

Le Premier ministre a qualifié l’opposition à l’accord de « populiste », tout en soulignant que les réserves de gaz d’Israël doivent être exploitées « à plein régime ».

« Chaque examen objectif montrera que ce plan est une amélioration significative par rapport à la situation actuelle. Mais nous devons comprendre une chose, il ne peut pas être arrêté. Lorsque la chose juste doit être faite, et qu’elle est si critique pour l’économie israélienne et la situation stratégique d’Israël, elle ne peut pas être arrêtée. »

« Ce plan passera d’une façon ou d’une autre, et le temps est venu pour lui de passer », a déclaré Netanyahu. « Les vrais intérêts d’Israël exigent que ce plan soit approuvé, et dès que possible, » a conclu Netanyahu, toujours avant la réunion.

Le gouvernement a approuvé le plan pour augmenter la quantité de gaz naturel produit à partir du champ de Tamar et le développement rapide des champs de gaz naturel, « Whale », « Shark » et « tnin » ainsi que d’autres champs de gaz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...