Rechercher

Selon les enfants de Leonard Cohen, un avocat a pris le contrôle de son patrimoine

Adam et Lorca Cohen mènent une bataille juridique contre Robert Kory, alléguant qu'il a falsifié un document pour "voler l'héritage du chanteur légendaire à ses propres enfants"

Leonard Cohen en concert à Ramat Gan en 2009. (Crédit: Marko/Flash90)
Leonard Cohen en concert à Ramat Gan en 2009. (Crédit: Marko/Flash90)

Les enfants de Leonard Cohan sont engagés dans une bataille juridique pour le contrôle de la succession du chanteur légendaire, accusant un avocat d’avoir falsifié le document qui lui aurait confié la tutelle de l’entreprise de 48 millions de dollars, selon un article publié lundi.

Adam Cohen, 50 ans, et Lorca Cohen, 48 ans, affirment que Robert Kory, un avocat qui contrôle le Leonard Cohen Family Trust depuis la mort du chanteur du célèbre « Hallelujah » en 2016, les a tenus à l’écart de ses finances et en aurait frauduleusement pris le contrôle, a rapporté le New York Post en citant des documents de la Cour supérieure de Los Angeles.

Le trust gère les royalties de la musique du défunt chanteur juif d’origine canadienne ainsi que plus de 8 000 photographies qu’il a prises et des poèmes, romans et 243 carnets de bord qu’il a écrits.

« Les avocats et le manager de Leonard Cohen ont falsifié son trust afin de pouvoir escroquer des millions de dollars à la succession et voler l’héritage du Hall of Famer à ses propres enfants », a déclaré au média américain Me Adam Streisand, l’avocat des enfants de Cohen, cousin de la chanteuse Barbra Streisand.

Selon lui, le document original de 2005 désigne Adam, Lorca et Anjani Thomas – l’ex-femme de Kory et l’ancienne concubine de Leonard Cohen – comme fiduciaires à sa mort. Mais à la mort de Cohen à l’âge de 82 ans, Me Kory « a échangé la page qui nomme Adam, Lorca et Anjani, par une nouvelle page qui stipule que Kory est désigné fiduciaire ».

Les documents judiciaires déposés au nom des enfants de Cohen affirment que « la seule et unique version véritable du Trust désigne Adam, Lorca et Anjani Thomas ».

Ils affirment également que leur père « a compris dans ses derniers jours qu’il avait commis une grave erreur en permettant à Me Kory de s’immiscer dans ses affaires et de prendre le contrôle de pratiquement tous les aspects de ses finances et de son héritage ».

Adam et Lorca affirment que Me Kory ne les a pas tenus au courant des récents efforts pour monétiser l’héritage de Cohen, notamment la publication de l’un de ses romans, A Ballet of Lepers, et l’introduction d’une exposition au Musée des Beaux-Arts de l’Ontario à Toronto, intitulée « Everybody Knows ». Ils reprochent également à Me Kory d’avoir travaillé à l’archivage des papiers personnels de Cohen avec des notes détaillées sur ses plus grands succès.

Me Kory a attesté devant le tribunal qu’il n’avait rien fait de mal, affirmant que toute confusion dans les documents était due à « une erreur de scribe », selon l’article. Il affirme qu’il s’est donné beaucoup de mal pour tenir Adam et Lorca Cohen au courant des finances de la succession par des mises à jour mensuelles, et qu’il a organisé de nombreuses réunions au sujet de l’exposition d’art et de la publication du roman.

Le New York Post a ajouté qu’une lettre de 2021 de l’ancien avocat de Leonard Cohen, Me Reeve Chudd, montrée au tribunal, indique qu’ « en 2016, sans la demande de Kory, Cohen m’a demandé de changer le fiduciaire successeur pour Kory. Il [Cohen] était inquiet que ses enfants ne s’entendent pas suffisamment pour travailler ensemble sur les complexités de la succession de l’artiste ».

« Alors que Cohen ne souhaitait pas que ce changement de succession de fiduciaire soit révélé à ses enfants, Kory a insisté, et cela a été expliqué à Adam et Lorca lors d’une réunion en septembre 2015 », précise la lettre.

Me Chudd a affirmé qu’après avoir acheté à son fils une maison et à sa fille un magasin à Los Angeles d’une valeur de plus d’un million de dollars, « plus tard dans sa vie, en voyant l’abondance de la richesse qu’il avait déjà transmise à des fiducies pour ses enfants, Cohen s’est plaint, en plaisantant, que Kory l’avait transformé en Roi Lear. »

Adam et Lorca Cohen, Me Kory et Me Chudd ont tous refusé de commenter l’article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.