Israël en guerre - Jour 198

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Ori Karmi, 20 ans : Mon grand frère Golani, une lumière, un héros

Tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Nahal Oz, le 7 octobre 2023

Le sergent-chef Ori Karmi,  tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Nahal Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le sergent-chef Ori Karmi, tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Nahal Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent-chef Ori Karmi, 20 ans, soldat Golani originaire de Rishon Lezion, a été tué alors qu’il combattait des terroristes palestiniens du Hamas qui attaquaient la base militaire de Nahal Oz le 7 octobre.

Il laisse dans le deuil ses parents, Liat et Dror, sa sœur aînée Lidor, 24 ans, et sa sœur cadette, Ella, 6 ans, qui l’idolâtrait. Il a été enterré le 12 octobre à Rishon Lezion.

Ori était l’un des 66 soldats tués lors de l’attaque de la base de Nahal Oz, située à moins d’un kilomètre de la frontière avec la bande de Gaza.

Ori était un combattant du légendaire 13e bataillon de la Brigade Golani, qui a gravé son nom dans la conscience israélienne pour son héroïsme et le lourd tribut que ses soldats ont payé dans les guerres d’Israël, dont les dizaines qui ont été tués le 7 octobre.

Il était un héros pour sa petite sœur Ella. Dans une vidéo prise lors d’une cérémonie militaire au mur Occidental, Ori tient Ella bien haut, souriant et embrassant ses joues pendant qu’elle chante « Golani Sheli, Golani Sheli » (« Mon Golani, mon Golani »).

Dans une interview accordée à la Treizième chaîne, la sœur aînée d’Ori a déclaré : « Je m’appelle Lidor Cohen, la sœur aînée du soldat héroïque Ori Karmi du 13e bataillon de la Brigade Golani, section opérationnelle B, qui a tenu la ligne à Nahal Oz le 7 octobre. »

Lidor a raconté que son petit frère avait été réveillé le 7 octobre par des sirènes d’alerte à la roquette et qu’il avait couru jusqu’au portail de la base pour voir ce qui se passait. Réalisant l’ampleur de la catastrophe, il était revenu en courant pour avertir ses camarades soldats que l’infiltration était réelle – et bien plus importante que tout ce à quoi ils s’étaient entraînés.

Lidor a déclaré que son frère et « ses camarades Golanchikim » ont réussi à tuer des dizaines de terroristes armés du Hamas avant que leurs munitions ne s’épuisent et qu’ils ne soient dépassés.

Elle a dit de son frère qu’il n’était « pas un soldat tombé au combat comme les autres » et a promis qu’elle veillerait à ce que tout le monde sache à quel point il était formidable.

Né le jour de Hanoukka, ses parents ont décidé de l’appeler Ori (« ma lumière »), un nom dont les proches ont dit qu’il s’était montré à la hauteur au cours de sa courte vie.

« Vingt ans. Vingt ans où j’ai eu la chance d’être ta sœur qui t’aimait inconditionnellement », a déclaré Lidor.

Lidor a parlé du vide qu’il laisse derrière lui et du fait que si réconfort il y a, c’est de savoir qu’il avait vécu pleinement sa vie, même si ce n’était que pendant vingt ans.

« Tu as pris le monde d’assaut à chaque instant. Combien d’histoires drôles avons-nous entendues à ton sujet, à propos de ton grand cœur, de ta grâce, de ta joie, de ton honneur. Tu as eu une belle vie, mon frère, mais elle a été trop courte. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.