Rechercher

Trois Gazaouis qui tentaient de franchir la clôture frontalière arrêtés

Selon les soldats, les suspects étaient en possession de pinces coupantes et de couteaux

Un poste d'observation à la frontière entre Israël et Gaza, à l'est de Khan Younès, au mois d'octobre 2020. (Crédit :  MAHMUD HAMS / AFP)
Un poste d'observation à la frontière entre Israël et Gaza, à l'est de Khan Younès, au mois d'octobre 2020. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Trois Palestiniens ont été placés en détention par l’armée israélienne après avoir tenté d’entrer dans le sud d’Israël dans la matinée de samedi, a fait savoir l’armée.

Les suspects étaient en possession de couteaux et de pinces coupantes pour franchir la clôture frontalière quand ils ont été appréhendés, au nord de la frontière, ont ajouté les militaires.

Il n’a pas été précisé si les hommes étaient parvenus à arriver du côté israélien lors de leur arrestation.

Les suspects ont été placés en détention et ils vont être interrogés.

Si la frontière israélienne avec Gaza est protégée grâce à une série de clôtures et de murs dotés de systèmes de surveillance hi-tech, qu’ils soient terrestres ou souterrains, il y a un certain nombre d’espaces laissés vides dans la clôture en acier qui entoure la bande.

Ils ont été utilisés par des Palestiniens vivant à Gaza qui sont entrés illégalement sur le territoire israélien, souvent avec l’espoir de fuir l’enclave assiégée.

Et si les attaques menées contre des civils israéliens par ces personnes venant de Gaza sont rares, un Palestinien qui, au mois de mai, était entré en Israël avec plusieurs couteaux, avait attaqué et légèrement blessé un garde de sécurité à environ cinq kilomètres de la clôture frontalière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...