Tsahal réorganise la protection de Jérusalem contre les menaces de Cisjordanie
Rechercher

Tsahal réorganise la protection de Jérusalem contre les menaces de Cisjordanie

L'armée va regrouper sous une seule brigade l'ensemble de la zone entourant Jérusalem, plutôt que de la scinder en deux comme c'est le cas actuellement

Jérusalem, vue pendant  le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Jérusalem, vue pendant le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

L’armée israélienne est en train de réorganiser ses structures en Cisjordanie afin de regrouper sous une seule brigade l’ensemble de la zone entourant Jérusalem, plutôt que de la scinder en deux comme c’est le cas actuellement, a déclaré lundi le porte-parole de l’armée.

« L’objectif est de créer une brigade unique pour cette région qui coordonnera les activités de contreterrorisme », a précisé l’armée, en soulignant que des officiers de l’armée élaboraient ce projet depuis plusieurs mois.

Selon la proposition, qui est le résultat de plusieurs mois de planification au niveau de l’état-major général, les zones proches de Jérusalem qui sont actuellement sous la responsabilité de la brigade régionale d’Etzion feront plutôt partie de la brigade régionale de Binyamin, a précisé l’armée.

Dans les deux prochaines années, l’armée, la police et le Shin Bet, le service de sécurité intérieure, devront travailler ensemble pour améliorer la coordination dans et autour de Jérusalem, y compris des villages de la Cisjordanie, selon l’armée.

Cette décision a été prise à la lumière de l’augmentation des attaques lancées ces dernières années dans les zones de Cisjordanie entourant la ville de Jérusalem. En réunissant toute la zone sous un même commandement, l’armée espère rendre plus efficaces et mieux coordonnées ses activités de détection et de répression du terrorisme.

La coopération accrue entre les brigades Etzion et Binyamin devrait commencer immédiatement, mais le transfert officiel des responsabilités n’entrera en vigueur que plus tard cet été, lorsque de nouveaux commandants de brigade seront nommés, a déclaré le porte-parole.

En outre, quelques mois plus tard, certains secteurs nord de la brigade régionale de Binyamin seront confiés à la brigade régionale de Samarie.

L’armée note que ce plan est une réorganisation interne et n’affectera pas le déploiement des forces dans la région.

Un projet de loi israélien propose de changer les limites de la ville de Jérusalem, notamment de sa partie orientale. Il exclurait les camps de réfugiés palestiniens de Shuafat et de Koufr Aqab, situés à Jérusalem-Est des limites de la municipalité.

Par ailleurs, il étendrait la municipalité aux principales implantations israéliennes actuellement en Cisjordanie. Si cette proposition de loi était adoptée, elle permettrait d’ajouter 150 000 juifs à la population actuelle de Jérusalem, réduisant ainsi la présence palestinienne et arabe dans la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...