Un ancien député du Shas percevait un salaire de la part d’un broker de haut profil
Rechercher

Un ancien député du Shas percevait un salaire de la part d’un broker de haut profil

La TV israélienne rapporte qu'Amnon Cohen a reçu pendant 10 ans un salaire de la part de Daniel Molkandov afin de promouvoir les intérêts de ce dernier

Amnon Cohen, alors député du Shas, à la Knesset en 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Amnon Cohen, alors député du Shas, à la Knesset en 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un ancien membre de la Knesset (Shas) aurait perçu un salaire payé par un courtier en bourse sur une période 10 ans, recevant ainsi d’importantes sommes d’argent afin de promouvoir ses intérêts à la Knesset, a rapporté la Deuxième chaine israélienne ce jeudi.

Les avocats de l’ancien député ont rejeté ces allégations.

L’émission d’investigation « Uvda » a rapporté qu’Amnon Cohen, qui a servi à la Knesset entre les années 1999 et 2015 et s’est vu décerné une récompense de la part du Mouvement israélien pour la qualité du gouvernement, a reçu des paiements réguliers du courtier de haut vol et conseiller en investissement Daniel Molkandov.

En retour, il aurait fait usage de sa position, y compris en tant que membre de la Commission des Finances de la Knesset, pour éliminer les obstacles réglementaires au marché boursier nuisant aux affaires de Molkandov.

Molkandov a déclaré à la chaine de télévision que les deux hommes avaient un accord : lorsque Cohen souhaitait recevoir de l’argent, il lui envoyait un message demandant « Puis-je venir arroser les plantes ? ». Les deux hommes se rencontraient dans un appartement situé dans la ville de Ness Ziona, au sud de Tel-Aviv, afin de procéder à la transaction.

Molkandov a ajouté que les deux hommes se sont initialement rencontrés lors d’un événement de 2003 organisé pour les Juifs d’origine Bulgares. Le député Shas a ensuite cultivé les liens entre les deux hommes, contactant le broker à plusieurs reprises pour le rencontrer.

« Il se plaignait continuellement du salaire des membres de la Knesset, disait qu’il ne lui restait rien et que ses frais étaient élevés », a déclaré Molkandov à Uvda.

Le député lui aurait également dit qu’il avait été forcé à contracter des prêts chez des individus sans scrupules. « A chaque réunion, il le mentionnait, jusqu’à ce que je n’en puisse plus. Je pris 200 ou 300 shekels – c’était de la petite monnaie pour moi – et les lui ai donnés. Voilà comment cela a commencé ».

Molkandov a également allégué que lors d’une visite parlementaire officielle en Biélorussie en 2007, Cohen lui a demandé de lui trouver une escorte féminine. « Vous connaissez le Belarus, Daniel », raconte Molkandov en rapportant les paroles du député. « Pouvez-vous m’organiser quelque chose ici ? Je suis seul dans la chambre, et c’est ennuyeux ».

« J’ai fait quelques appels … une « amie » est venue le voir … dans sa chambre à l’hôtel », a déclaré Molkandov. Cette même femme a ensuite été emmenée en Israël pour un second rendez-vous avec Cohen dans un hôtel de la mer Morte.

Lorsque Molkandov a été arrêté en 2005 pour avoir facturé à ses clients des taux plus élevés que ceux autorisés par la loi, Cohen aurait exercé des pressions afin d’améliorer les conditions de son incarcération. Molkandov a ensuite été condamné à 20 mois de prison, au cours desquels Cohen lui a rendu visite.

Le programme télévisé a diffusé les enregistrements de plusieurs conversations entre Cohen et Molkandov. Au cours de l’un des enregistrements, Molkandov discute de l’argent qu’il a donné au député, ce que Cohen ne semble pas nier.

Les liens entre les deux hommes se sont assombris à la fin de l’année 2014 en raison d’une dispute financière. Molkandov demanda alors à Cohen de lui rembourser ses dettes.

Le programme Uvda a rapporté que l’annonce brutale de Cohen, peu avant les élections de 2015, concernant son abandon de la vie politique, a été provoquée suite à la pression de hauts responsables du Shas, qui avait pris connaissance de ses activités illicites avec Molkandov.

Cependant, Cohen a peu après été nommé à la tête l’institut des Standards d’Israël, qui supervise la qualité des produits de consommation, une position qu’il occupe toujours.

Molkandov a témoigné contre Cohen à la police à la fin de l’année 2015, mais les accusations n’ont pas eu de suite.

Les avocats de Cohen ont nié les accusations contre leur client, déclarant que Molkandov a tenté de faire chanter l’ancien député à la télévision et avait manipulé les enregistrements obtenus par le programme. « C’est un manipulateur qui ne reculera devant rien pour atteindre ses objectifs sordides, » ont-ils dit.

Ils ont spécifié que la police avait déjà examiné les accusations de Molkandov contre Cohen et n’avait trouvé aucune preuve qui justifierait une enquête.

Ils ont ajouté que Cohen avait subi un test polygraphique dans lequel il a affirmé n’avoir jamais reçu d’argent de la part de Molkandov, et que les résultats du test ont prouvé qu’il disait vrai.

Un test polygraphique indépendant de Molkandov par Uvda a également conclu que, lui aussi, semblait dire la vérité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...