Un cinquième des candidats à la Cour suprême sont des femmes
Rechercher

Un cinquième des candidats à la Cour suprême sont des femmes

Avec seulement 4 femmes sur un total de 16 juges, Revital Swid, députée de l'opposition appelle à la parité

La présidente à la Cour suprême Esther Hayut durant une conférence à l'université de Haïfa, le 23 novembre 2017 (Crédit : Flash90)
La présidente à la Cour suprême Esther Hayut durant une conférence à l'université de Haïfa, le 23 novembre 2017 (Crédit : Flash90)

Seulement un cinquième des candidats au remplacement de juges sortants à la Cour suprême sont des femmes, selon une liste publiée lundi.

En février, la commission de nomination des juges devra choisir les remplaçants des juges Uri Shoham et Yoram Danziger.

La radio israélienne a indiqué lundi que les candidats qui sont susceptibles d’obtenir les postes sont des universitaires et des juges en exercice.

« Les femmes constituent 50 % de la population, mais selon les membres de la commission, elles ne constituent que 20 % de la liste des candidats », a déclaré Revital Swid (Union sioniste). Bien que la liste soit impressionnante, le manque de femmes est flagrant, a-t-elle ajouté.

La députée Revital Swid (Union sioniste) arrive à une réunion du comité de nomination des juges rabbiniques à Jérusalem, le 2 mai 2016 (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)

« Aujourd’hui, les femmes occupent des postes-clefs dans la justice israélienne. Il est temps de corriger une injustice historique et d’instaurer la parité à la Cour suprême. »

Swid a appelé la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, et la commission de nomination des juges, à s’assurer qu’au moins l’un des deux nouveaux juges soit une femme.

Actuellement, il y 4 femmes sur un total de 16 juges à la Cour suprême, dont sa présidente, Esther Hayut.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...