Rechercher

Un député de Yesh Atid critiqué pour ses propos sur le rôle de la religion

Dans une interview accordée à Radio Tzafon, Ram Ben Barak a déclaré que le parti HaTzionout HaDatit serait "dangereux et anti-démocratique"

Ram Ben Barak, député Yesh Atid, assistant à une réunion de faction à la Knesset, le 15 janvier 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Ram Ben Barak, député Yesh Atid, assistant à une réunion de faction à la Knesset, le 15 janvier 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Yesh Atid Ram Ben Barak a reçu un retour de bâton lundi pour des propos tenus dans la journée sur le rôle de la religion au sein de la société.

Dans une interview accordée à Radio Tzafon, lundi, Ben Barak a déclaré que le parti HaTzionout HaDatit serait « dangereux et anti-démocratique ». Il a ajouté que « bientôt, les présentatrices de télévision se couvriront la tête et les femmes ne pourront plus servir dans l’armée ; c’est vers cela que nous nous dirigeons ».

Le chef de HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, a appelé le chef de Yesh Atid, Yair Lapid, à condamner les paroles de Ben Barak, qu’il a qualifié d’ « incitation ».

Ben Barak a cependant défendu ses propos, en écrivant sur Twitter qu’il « respecte toutes les manières dont les gens choisissent de vivre leur vie ». Il a ajouté qu’il avait voulu dire que dans le cadre d’un gouvernement qui serait dirigé par Smotrich et Itamar Ben-Gvir, la loi juive orthodoxe « sera appliquée ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...