Un garagiste anglais refuse de vendre des pièces de voiture à un Israélien
Rechercher

Un garagiste anglais refuse de vendre des pièces de voiture à un Israélien

Le propriétaire du garage, qui a des difficultés en orthographe, refuse de livrer à des « ays qui n’exitent pas »

Un rétroviseur d'une Ford Focus (Crédit : Autorisation )
Un rétroviseur d'une Ford Focus (Crédit : Autorisation )

Un garagiste en Angleterre a informé à un Israélien qu’il aurait à payer un prix 25 fois plus élevé pour un rétroviseur parce qu’il ne reconnaissait pas l’Etat d’Israël.

L’Israélien Jack de Lowe voulait acheter un miroir latéral pour sa Ford Focus et a écrit au garage Ford Parts Oldham pour en connaître le tarif.

Le rétroviseur aurait dû coûter environ 40 livres mais Lowe a eu la surprise de s’entendre dire par le propriétaire du garage Mursal Israr qu’il aurait à payer la somme absurde de 1 025 livres.

Après avoir envoyé un courrier électronique demandant des explications pour savoir pourquoi il devait payer un montant aussi élevé, il a reçu la réponse suivante : « comme nous ne reconnaissons pas l’état d’Israël, nous ne livrons pas aux ays qui n’exitent pas, mais la livraison en palestin peut être organisé à un prix raisonnable (sic) », comme on peut le voir grâce à la copie que Lowe a fourni au site d’information anglais Heat Street.

Quand Heat Street a appelé le garage pour vérifier, Israr a confirmé qu’il a envoyé le courrier électronique et a ajouté qu’il était fier de lui.

« Nous ne reconnaissons pas l’occupation illégale d’Israël. Nous ne croyons pas à l’occupation illégale de ce qui se passe là-bas et il y a des musulmans innocents et des gens sont tués là sur une base quotidienne et donc nous ne voulons pas faire des affaires avec l’Etat d’Israël parce que nous ne reconnaissons pas l’Etat d’Israël ».

Quand il a été souligné que Lowe n’était pas un représentant officiel d’Israël, mais un individu, Mursal a répondu que « ce n’est pas grave, il ne devrait pas vivre là, alors … Il n’y a pas d’Etat d’Israël, commençons par cela ».

Un porte-parole de Ford a déclaré que Ford Parts Oldham n’est pas un concessionnaire Ford reconnu ou officiellement connecté à Ford en aucune façon et que les avocats de Ford vérifiaient la légalité de l’utilisation du nom de Ford par le garage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...