Un Indien passé à tabac à Tibériade par racisme présumé lié au coronavirus
Rechercher

Un Indien passé à tabac à Tibériade par racisme présumé lié au coronavirus

Am-Shalem Singson, âgé de 28 ans et arrivé en Israël depuis Manipur en Inde en 2017, a été traité de "Chinois", et ses agresseurs ont hurlé "Corona ! Corona !"

Samedi, un membre de la communauté juive Shavei Israel a été brutalement passé a tabac dans ce qui semble être une attaque raciste dans la ville de Tibériade, dans le nord du pays.

Âgé de 28 ans et arrivé en Israël depuis Manipur en Inde en 2017, Am-Shalem Singsona a été victime de moqueries de la part de deux Israéliens qui ont pensé qu’il était chinois, a rapporté dimanche l’organisation Shavei Israel.

Les hommes, qui n’ont pas été identifiés, l’ont traité de « Chinois » et ont hurlé « Corona ! Corona ! », en référence à l’épidémie de coronavirus qui a commencé dans la province chinoise du Hubei.

« J’ai dit aux deux assaillants que je n’étais même pas chinois, mais un Juif de la communauté de Bnei Menashe, non pas qu’il y ait la moindre justification pour attaquer un homme chinois ou quiconque », a-t-il déclaré, selon une citation d’un communiqué de l’organisation.

« Mais ils étaient totalement dingues et m’ont donné des coups de pied violents en hurlant, ‘Corona ! Corona !' ».

Vue sur le lac de Tibériade. Illustration. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)

Une plainte a été déposée à la police, qui a déclaré qu’elle s’efforçait de retrouver les agresseurs.

Shavei Israel a indiqué que la victime était pris en charge à l’hôpital Poriya à Tibériade pour des « blessures graves au torse et aux poumons ». Il est dans un état stable.

Am-Shalem Singson a immigré en Israël avec sa mère, sa grand-mère et son frère et vit maintenant à Tibériade. Il étudie dans un séminaire religieux à proximité de Maalot.

« Plus de 10 000 personnes de Chine et d’Asie de l’Est travaillent en Israël actuellement, a commenté le Centre de crise contre le racisme du Centre d’action religieuse au sujet de l’incident. « La panique [autour du coronavirus] ne doit pas les transformer en cibles. Dans certains épidémies précédentes, les Juifs ont été accusés à tort de propager la maladie. Apprenons cette leçon d’humanité ».

« Shavei Israel est étonné par l’attaque vicieuse et raciste subie par Am-Shalem Singson hier à Tibériade », a déclaré son fondateur Michael Freund dans un communiqué. « Les Bnei Menashe sont nos frères et sœurs. Toute personne qui lève la main sur eux doit être traduite en justice. Je demande que des mesures soient prises, et j’appelle la police à enquêter sur cet incident immédiatement ».

Plus de 4 000 membres de la communauté Bnei Menashe vivent en Israël, et environ 6 500 demeurent en Inde à attendre de faire leur alyah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...