Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Un jeune de 18 ans retrouvé mort après des recherches dans le lac de Tibériade

En près de 4 mois, le nombre de noyades s’approche du total de la saison 2022 ; il s'agit de la 25e victime de noyade cette année en Israël

Un bateau de la police effectuant des recherches dans le lac de Tibériade, le 24 juillet 2022. (Crédit : Police israélienne)
Un bateau de la police effectuant des recherches dans le lac de Tibériade, le 24 juillet 2022. (Crédit : Police israélienne)

Un jeune homme de 18 ans a été retrouvé mort mardi au lac de Tibériade.

La victime avait disparu alors qu’elle nageait dans le lac Maale Hashahar, à l’est du lac de Tibériade.

Des équipes de secours ont mené des recherches pour retrouver l’homme jusqu’à ce que des plongeurs sortent son corps sans vie de l’eau.

La commission de l’Intérieur et de l’Environnement de la Knesset devait tenir une réunion mi-juillet pour examiner l’augmentation du nombre de noyades sur les plages du pays, le nombre de morts après les trois premiers mois de la saison étant déjà proche de celui de l’ensemble du semestre de l’année dernière.

Selon un rapport du centre d’information et de recherche de la Knesset, 26 personnes sont mortes au cours de la saison balnéaire 2022, alors que cette année 25 – en comptant le jeune homme de 18 ans – personnes sont déjà décédées.

Les chiffres montrent également que la plupart des personnes décédées au cours des 13 derniers mois se sont noyées dans des endroits où il est interdit d’aller, ou lorsqu’il n’y avait pas de maître-nageur sauveteur (MNS) en service, une tendance également observée au cours des années précédentes, selon le rapport.

Des Israéliens et des touristes se rafraîchissant dans le lac de Tibériade, le 28 juin 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Le rapport indique qu’il y a 156 plages autorisées le long des 306,4 kilomètres de côtes israéliennes, y compris le long de la mer Méditerranée, du lac de Tibériade et de la mer Morte. Au total, seuls 21 kilomètres, soit 7 %, sont des zones autorisées à la baignade. Dans 54 % des cas, la baignade est interdite et les 37 % restants n’ont pas de statut déclaré.

Parmi les personnes décédées pendant la saison balnéaire, cinq se sont noyées sur des plages autorisées, même s’il y avait des MNS en service.

Les 21 autres sont décédés dans des endroits où il n’y avait pas de MNS. Dix d’entre elles se trouvaient sur des plages où la baignade est interdite, trois sur des plages sans statut et huit sur des plages autorisées mais pendant les heures où les MNS n’étaient pas en service.

Cette année, la saison a débuté le 29 mars et se poursuivra jusqu’au 14 octobre. Les chiffres font état de 24 décès par noyade en date du 10 juillet, dont 21 ont eu lieu pendant la saison balnéaire. Six des personnes décédées pendant la période autorisée l’ont été alors que des MNS étaient en service, et 15 se sont noyées alors qu’il n’y en avait pas. Parmi ces derniers, 9 se sont noyés sur des plages où la baignade est interdite, 1 sur une plage sans statut et 5 sur des plages autorisées à la baignade mais où il n’y avait pas de MNS.

Le président du groupe de pression de la Knesset pour les villes et les autorités côtières en Israël, le député Simon Davidson (Yesh Atid) a souligné que les chiffres montraient que la plupart des noyades se produisaient sur des plages sauvages.

« Grâce à des campagnes publiques et à l’augmentation du nombre de plages autorisées, nous pouvons sauver des vies », a déclaré Davidson, ancien nageur de compétition et ancien président de l’Association israélienne de natation.

Chaque année, le ministre de l’Intérieur décrète le début et la fin de la saison balnéaire, et chaque municipalité décide des heures de la journée pendant lesquelles elle fournira des MNS pour les plages relevant de sa juridiction.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.