Un Néerlandais fulmine contre les Juifs lors d’un rassemblement pro-BDS
Rechercher

Un Néerlandais fulmine contre les Juifs lors d’un rassemblement pro-BDS

Un militant d'extrême droite est filmé devant le monument aux victimes des nazis, affirmant que "tuer un goy n'est même pas un meurtre selon le Talmud"

Le militant d'extrême droite Finidi Fares critique les Juifs lors d'un rassemblement pro-BDS à Amsterdam le 16 décembre 2018. (Capture d'écran: Twitter)
Le militant d'extrême droite Finidi Fares critique les Juifs lors d'un rassemblement pro-BDS à Amsterdam le 16 décembre 2018. (Capture d'écran: Twitter)

AMSTERDAM (JTA) – Un groupe d’observation de l’antisémitisme aux Pays-Bas a déposé plainte auprès de la police au sujet d’un militant d’extrême droite à l’origine d’une diatribe contre les Juifs lors d’une manifestation anti-Israël devant un monument dédié aux victimes du nazisme.

Le Centre d’Information et de Documentation sur Israël, ou CIDI, a porté plainte contre Finidi Fares, un homme d’une vingtaine d’années qui a été filmé dimanche lors d’un rassemblement du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions sur la place Dam à Amsterdam.

« Vous n’avez aucun respect pour les goyim« , a déclaré Fares à un contre-manifestant, Michael Jacobs. Le mot hébreu désigne les non-juifs, mais aussi les peuples ou les nations. « Les Juifs sont l’ennemi de tous les peuples, » ajoute Fares.

Fares a été filmé avec un drapeau palestinien aux côtés de Simon Vrouwe, un leader local du mouvement BDS contre Israël. Vrouwe a déclaré que les Juifs ne méritaient pas d’avoir un pays parce qu’ils ne sont pas un vrai peuple.

Fares est membre du parti populiste, pro-Israël Forum for Democracy, a-t-il dit.

Ronny Naftaniel, un ancien dirigeant du CIDI, a appelé le parti à expulser Fares.

Au cours de sa diatribe, Fares a également clamé : « Je connais le Talmud, monsieur. Vous nous traitez de bêtes quand vous nous tuez. Vous dîtes que tuer un goy n’est même pas un meurtre. »

Jacobs a cité un verset biblique dans lequel Dieu promet de faire de Moïse « un grand goy« . (Le mot goy est à comprendre ici au sens de « peuple »)

« Nous chrétiens, nous le sommes parce que vous avez pendu Jésus sur la croix, son sang est sur vous et sur vos enfants, » a dit Fares. « Je suis ici pour vous dire, M. le Juif, nous, goyim, finirons par voir ce que vous faites et cela deviendra plus difficile pour vous. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...