Un père et son fils libérés au Vénézuela après que la communauté ait payé une rançon
Rechercher

Un père et son fils libérés au Vénézuela après que la communauté ait payé une rançon

Des hommes lourdement armés ont enlevé des Juifs orthodoxes alors qu’ils se rendaient à la synagogue pour les prières du samedi matin

Aventura, Fla., une banlieue de Miami (Crédit : Shutterstock via JTA)
Aventura, Fla., une banlieue de Miami (Crédit : Shutterstock via JTA)

Un père et son fils juif enlevés au Vénézuela ont été libérés quelques jours après que la communauté juive ait payé une rançon de 400 000 dollars.

Le crime n’a été signalé que tard dans l’après-midi, quand les deux ne sont pas rentrés à la maison. Dans le même temps, un des ravisseurs a appelé la famille pour présenter les conditions de la rançon.

« Nous avons dans notre communauté des personnes qui sont spécialisées dans le secours de prisonniers, et ils savent comment négocier avec les ravisseurs, a déclaré au nouveau portail Behadrey Haredim le beau-fils d’un représentant de Habad à Caracas. De telles affaires ont fréquemment lieu ici. Notre communauté à un fond spécial pour racheter les prisonniers ».

“Les ravisseurs demandaient une rançon d’un million de dollars, selon le portail d’information CCN Es Noticias ».

Des cas d’enlèvements pour des rançons sont devenus plus fréquents au Vénézuela. Des étrangers, principalement des Israéliens, qui visitent le pays sont au courant de la situation et sont prudents.

Le Vénézuela est le foyer de 9 000 Juifs, en baisse par rapport aux environ 25 000 de 1999.

De nombreux Juifs sont partis, principalement pour la Floride et Israël, à cause d’une détérioration financière, du climat social, et d’un environnement antisémite croissant qui a été mis en place sous les régimes d’Hugo Chavez et de Nicolas Maduro.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...