Un professeur de maths de Strasbourg condamné pour avoir financé un site néonazi
Rechercher

Un professeur de maths de Strasbourg condamné pour avoir financé un site néonazi

L'homme a été condamné à trois mois de prison avec sursis et à une amende

Le Palais de Justice de Strasbourg. (M.Strīķis / Palais de Justice / CC BY-SA 3.0)
Le Palais de Justice de Strasbourg. (M.Strīķis / Palais de Justice / CC BY-SA 3.0)

Un Strasbourgeois âgé de 34 ans, professeur de mathématiques, a été condamné par le tribunal correctionnel de Strasbourg le 7 octobre pour avoir partagé la publication d’un site internet néonazi et effectué un don de soutien, a rapporté le journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace. Cinq associations de défense des droits de l’homme étaient parties civiles dans ce procès.

Le site qu’il avait soutenu était celui de Boris Le Lay, blogueur antisémite bien connu de la sphère néo-nazie, condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale et apologie et contestation de crime contre l’humanité – peines qu’il n’a jamais effectuées car il réside à l’étranger, vraisemblablement au Japon, un pays avec lequel la France n’a pas de convention d’extradition. Bloqué en France depuis 2018, son site est hébergé à l’étranger.

Le professeur avait ainsi effectué un don en bitcoins équivalent à une centaine d’euros au site. Les enquêteurs avaient retrouvé chez lui plusieurs ouvrages d’extrême-droite et, dans son téléphone, des parodies de chansons aux paroles racistes et homophobes.

Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis. Il devra également verser 1 500 euros au MRAP, à SOS Homophobie, à la Licra du Bas-Rhin et à SOS racisme Alsace, et un euro symbolique au CRIF.

Durant son procès, l’homme a fait valoir le « ton satirique et pamphlétaire [du site] », qu’il a estimé « dans l’esprit français, comme Hara-Kiri, à ne pas prendre au premier degré ». Il a également mis en avant son droit à la « liberté d’expression ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...