Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Un tweet anti-Israël de l’adjoint EELV du maire de Marseille vivement critiqué

Dans son message, l’élu avait dénoncé des violences survenues à Jérusalem le 18 mai à l’issue de la "Marche des drapeaux"

Des centaines d'activistes de droite brandissant des drapeaux lors d'une marche à travers la Vieille Ville de Jérusalem, le 20 avril 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des centaines d'activistes de droite brandissant des drapeaux lors d'une marche à travers la Vieille Ville de Jérusalem, le 20 avril 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le week-end du 20 mai dernier, des membres et représentants de la communauté juive de Marseille ont vivement critiqué un tweet de Sébastien Barles, adjoint EELV au maire de la ville.

En cause : un tweet de l’élu qui dénonçait des violences survenues à Jérusalem le 18 mai à l’issue de la « Marche des drapeaux ». En effet un homme palestinien a été violemment pris à partie, et une photo le montre à terre recevant des coups.

« Après l’ignoble marche des colons israéliens aux cris de ‘morts aux Arabes’, les exactions pleuvent. Le régime d’apartheid du gouvernement Netanyahou poursuit sa dérive avec la négation d’un peuple, de sa culture et de son identité dans l’indifférence générale. Honte ! », a écrit Sébastien Barles.

Fabienne Bendayan, présidente du Crif Marseille-Provence, a dénoncé une « propagande antisioniste et antisémite » et a reproché à l’élu de n’avoir’ posté « aucun message de soutien aux Français juifs morts parce que juifs ».

Bruno Benjamin, président d’honneur du Crif Marseille-Provence, a écrit que le tweet était ignoble, « rongé par l’antisémitisme ».

« On doit pouvoir dire que le gouvernement israélien est d’extrême droite et pratique l’apartheid. Les propos de Bruno Benjamin sont diffamatoires. Il faut qu’on puisse s’indigner autour de ce conflit, qui n’est pas neutre. Et quelle que soit l’origine des crimes, qu’il s’agisse du Hamas ou du gouvernement israélien », a déclaré Sébastien Barles, contacté par le journal La Provence et se défendant de tout antisémitisme.

« Nous avions répondu avec la même indignation au moment de l’attaque de la synagogue de Djerba », a-t-il ajouté.

Benjamin Haddad, un Juif marseillais a été tué lors d’une attaque survenue pendant un pèlerinage juif à la synagogue de la Ghriba à Djerba en Tunisie le 9 mai dernier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.