Une cour rabbinique autorise une femme divorcée à se marier avec un Cohen
Rechercher

Une cour rabbinique autorise une femme divorcée à se marier avec un Cohen

Même si selon la loi juive, les femmes divorcées ne peuvent épouser un descendant d'une classe sacerdotale, le premier mariage de l'intéressée a été annulé grâce à une organisation

La cour rabbinique de Tel Aviv, le 3 août 2017 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
La cour rabbinique de Tel Aviv, le 3 août 2017 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

JTA — Dans un jugement inhabituel, une cour rabbinique de Tel Aviv a permis à une femme d’épouser un Cohen – un descendant de la classe sacerdotale juive.

Cette permission spéciale qui a été accordée au début de l’année par le rabbin Zvadya Cohen, président de la cour rabbinique de Tel Aviv, dirigée par le grand-rabbinat d’Israël, est rare puisque dans la halakha – la loi rabbinique – les Cohen ont l’interdiction d’épouser des femmes divorcées.

Mais les recherches menées par l’organisation BNoam Danielle, qui aide les Israéliens défavorisés à naviguer dans la bureaucratie du mariage religieux, a exploité une faille : deux des témoins du mariage de la femme étaient liés, rendant l’union nulle et permettant ainsi le mariage avec un Cohen.

« Son statut de femme divorcée n’a pas de validité halakhique« , a commenté le rabbin Yisroel Meir Riani, fondateur de BNoam Danielle, dans un communiqué sur l’affaire.

Le communiqué émis par BNoam Danielle ne mentionne pas les identités du couple concerné, citant des raisons de confidentialité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...