Une femme tuée par balle sur sa terrasse à Tayibe
Rechercher

Une femme tuée par balle sur sa terrasse à Tayibe

Nadia Brasani, 55 ans, aurait reçu une balle perdue dans la poitrine ; son décès a été prononcé à l'hôpital

La ville de Tayibe, dans le centre d'Israël. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
La ville de Tayibe, dans le centre d'Israël. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Une femme arabe israélienne de 55 ans a reçu une balle qui l’a tuée dans la ville de Tayibe, au centre d’Israël, samedi. Il semblerait qu’il s’agisse d’une balle perdue.

Nadia Brasani a été touchée à la poitrine alors qu’elle était assise sur sa terrasse avec des proches, ont indiqué les médias.

Elle a été transportée à l’hôpital de la ville voisine de Kfar Saba, où le décès a été prononcé.

L’origine du coup de feu n’est pas encore claire et aucun suspect n’a été interpellé.

Brasani et sa famille « n’avaient pas d’ennemi », selon un voisin, dont les propos ont été relayés par Ynet.

« De nombreuses personnes utilisent encore des armes à feu, et nous avons atteint une situation dans laquelle nous sommes susceptibles d’être touchés par un tir sans raison, chez nous », a déclaré le voisin, qui n’a pas été identifié.

« Il est temps de mettre fin à ce phénomène. Ces armes blessent les enfants, les femmes et les hommes et n’engendrent que des tragédies. »

Envahies par les armes illégales, les villes arabes israéliennes sont noyées dans la criminalités ; une tendance que la police israélienne peine à inverser, selon les députés arabes. En 2015, 59 % des meurtres en Israël ont eu lieu dans la communauté arabe, alors que la celle-ci ne représente que 20 % de la population.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...