Une négationniste allemande de 88 ans condamnée à de la prison
Rechercher

Une négationniste allemande de 88 ans condamnée à de la prison

Ursula Haverbeck a déclaré qu'Auschwitz n’était pas un camp d’extermination, mais en fait un camp de travail, où personne n’avait jamais été gazé

Ursula Haverbeck (Crédit : capture d’écran YouTube)
Ursula Haverbeck (Crédit : capture d’écran YouTube)

Ursula Haverbeck, une historienne révisionniste connue, a été condamnée mercredi par un tribunal allemand à deux ans et demi de prison pour négationnisme.

Haverbeck, 88 ans, a été jugée coupable par le tribunal de Verden sur la base de nombreux articles publiés dans le quotidien local Stimme des Reiches, la voix du Reich en français, dans lesquels elle affirme que l’Holocauste n’a pas existé.

Le négationnisme est illégal en Allemagne.

Selon l’agence de presse allemande dpa, Haverbeck a répété ses théories pendant sa propre plaidoirie lundi devant la cour, parlant du « mensonge d’Auschwitz », et déclarant que ce n’était pas un camp d’extermination, mais en fait un camp de travail, où personne n’avait jamais été gazé.

Haverbeck a déclaré qu’elle ferait appel de la décision. Son avocat, Wolfram Nahrath, avait demandé l’acquittement.

Juifs hongrois sur la Judenrampe (rampe juive) après le débarquement des trains à Auschwitz-Birkenau, mai 1944. Vers la droite ! signifiait que la personne avait été choisie pour travailler ; Vers la gauche ! signifiait la mort dans les chambres à gaz. (Crédit : De l'album d'Auschwitz)
Juifs hongrois sur la Judenrampe (rampe juive) après le débarquement des trains à Auschwitz-Birkenau, mai 1944. Vers la droite ! signifiait que la personne avait été choisie pour travailler ; Vers la gauche ! signifiait la mort dans les chambres à gaz. (Crédit : De l’album d’Auschwitz)

Cette condamnation s’inscrit dans un contexte de sentences similaires rendues contre la récidiviste.

En octobre, un tribunal de Bad Oeynhausen avait condamné Haverbeck à onze mois de prison pour incitation à la haine.

En septembre, un tribunal de Detmold l’avait condamnée à huit mois de prison.

L’année dernière, un tribunal de Hambourg l’avait condamnée à dix mois de prison.

Selon dpa, elle a fait appel de toutes ces décisions.

Haverbeck, qui a pendant des décennies entretenu des relations avec des organisations d’extrême-droite, a été condamnée plusieurs fois pour négationnisme. Son mari décédé, Werner Georg Haverbeck, était membre du parti nazi, et avait occupé d’importantes fonctions dans les premières années du régime d’Hitler.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...