Une pluie de ballons incendiaires déclenche 24 incendies dans le sud d’Israël
Rechercher

Une pluie de ballons incendiaires déclenche 24 incendies dans le sud d’Israël

Il n'y a pas eu de blessés dans les incendies, dont la plupart ont été déclenchés sur des terres agricoles et des terrains vagues

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des jeunes Palestiniens préparent des ballons incendiaires à envoyer en Israël à l'est du camp de réfugiés de Bureij, dans la bande de Gaza, le 31 mai 2019 (Crédit : Hassan Jedi/ Flash90)
Des jeunes Palestiniens préparent des ballons incendiaires à envoyer en Israël à l'est du camp de réfugiés de Bureij, dans la bande de Gaza, le 31 mai 2019 (Crédit : Hassan Jedi/ Flash90)

Une pluie d’engins incendiaires transportés par des ballons a été lancée depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël tout au long de la journée, déclenchant au moins 24 incendies en Israël, selon des premières estimations par les autorités israéliennes.

Si les attaques d’engins incendiaires continuent à ce rythme, jeudi sera probablement le jour avec le plus grand nombre d’incendies déclenchés par des ballons gazaouis depuis que les attaques ont commencé au printemps dernier.

Il n’y a pas eu de blessés dans les incendies, dont la plupart ont été déclenchés sur des terres agricoles et des terrains vagues. Plusieurs incendies ont aussi été signalés à l’intérieur de communautés israéliennes dans les régions de Shaar HaNegev et d’Eshkol.

Un engin incendiaire transporté par un ballon est également tombé en dehors d’une maison dans la région d’Eshkol, où le feu a rapidement été éteint avant qu’il ne puisse se propager.

Mardi, en réponse aux attaques incendiaires qui ont considérablement augmenté la semaine dernière, Israël a bloqué l’approvisionnement en fuel et en carburant depuis le territoire israélien vers la bande de Gaza, dans une décision qui a entraîné des critiques des groupes de défense des droits de l’homme qui ont parlé de punition collective.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...