Une possible enquête sur le député Yamina qui a voté deux fois à la Knesset
Rechercher

Une possible enquête sur le député Yamina qui a voté deux fois à la Knesset

Abir Kara a admis son erreur immédiatement après le vote ; un député du Likud demande au procureur général d'ouvrir une enquête

Le député Yamina Abir Kara (au centre) est vu lors d'une discussion sur une loi concernant les allocations de chômage à la Knesset, le 1er juillet 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Yamina Abir Kara (au centre) est vu lors d'une discussion sur une loi concernant les allocations de chômage à la Knesset, le 1er juillet 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Yamina Abir Kara a suscité la controverse jeudi après avoir été surpris en train de voter illégalement deux fois à la Knesset sur un projet de loi limitant les allocations de chômage.

Kara, qui est également vice-ministre au bureau du Premier ministre, a déclaré qu’il avait accidentellement voté à partir de l’ordinateur de sa collègue de Yamina, la députée Idit Silman.

« J’ai voté depuis le mauvais ordinateur, celui de mon amie qui est assise à côté de moi, par instinct, et c’était une erreur », a tweeté Kara. « L’important, c’est que j’ai immédiatement admis mon erreur. Et d’ailleurs, la coalition avait de toute façon la majorité sur le projet de loi. »

Kara a critiqué les députés de l’opposition pour leur réaction à ce qu’il a dit être un geste non intentionnel.

« Mes amis de l’opposition, qui n’ont jamais assumé la responsabilité de leurs échecs, qui ont causé la perte de vies, ne seront pas ceux qui m’apprendront à réparer les erreurs », a-t-il ajouté. « Vous vous noyez dans les échecs de Meron et de Lod, qui vous maculent encore le visage », a-t-il déclaré, en référence à la tragédie au mont Meron le jour de Lag Baomer en avril qui a tué 45 personnes, ainsi qu’aux affrontements meurtriers à Lod lors de la flambée de violences avec Gaza en mai. « Je continuerai à travailler au nom du public avec amour et dévouement. »

Selon la Treizième chaîne, rien n’indique que Kara – qui a pris ses fonctions en avril – ait déjà voté deux fois par le passé. Une source à la Knesset a déclaré à la chaîne que si aucun autre cas de ce genre n’était découvert, il est peu probable que Kara ferait l’objet de poursuites pénales.

Des membres de l’opposition discutent pendant une discussion sur une loi concernant les indemnités de chômage lors d’une session plénière à la Knesset à Jérusalem, le 1er juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

L’ancien député du Likud Yehiel Hazan – père de l’ancien député du Likud Oren Hazan – avait voté deux fois à la Knesset en 2003 et été condamné à quatre mois de travaux d’intérêt général et à une peine de prison avec sursis de six mois. La Treizième chaîne a toutefois noté que, contrairement à Kara, Hazan avait refusé d’admettre son délit malgré les preuves vidéo, et avait ensuite tenté de falsifier les preuves. Hazan est resté à la Knesset pendant toute la durée de son mandat, mais n’a pas été réélu en 2006.

Jeudi soir, le député du Likud Shlomo Karhi a déposé une plainte auprès du procureur général Avichai Mandelblit, lui demandant d’ouvrir une enquête sur l’incident.

« Je vous demande d’ouvrir une enquête immédiate sur cette question », a écrit Shlomo Karhi. « Je demande également une instruction immédiate pour préserver toutes les séquences vidéo pertinentes des deux dernières semaines et les examiner également. »

Le Mouvement pour un gouvernement de qualité en Israël a également demandé une enquête.

« Le double vote n’est pas une erreur, c’est un crime ! », a tweeté l’organisation à but non lucratif. « Un gouvernement honnête et innocent est le fondement d’un État démocratique et nous n’hésiterons pas à nous battre pour cela contre toute entité gouvernementale qui agit en violation de la loi. Cette affaire doit faire l’objet d’une enquête approfondie. »

En fin de compte, la législation, qui met fin aux allocations de chômage pour les moins de 45 ans et diminue les paiements pour les plus de 45 ans, a été adoptée 35-0, après que les députés de l’opposition ont quitté la salle en signe de protestation après le double vote de Kara.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...