Une roquette tirée de Gaza vers Israël – la cinquième en six jours
Rechercher

Une roquette tirée de Gaza vers Israël – la cinquième en six jours

Une série d'incidents ont eu lieu ces dernières semaines le long de la barrière frontalière entre l'enclave, contrôlée par le mouvement terroriste islamiste du Hamas, et Israël

Des membres des brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique palestinien, avec un réplique d'une roquette durant une parade militaire, le 1 octobre 2018. (Crédit : AP/Adel Hana)
Des membres des brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique palestinien, avec un réplique d'une roquette durant une parade militaire, le 1 octobre 2018. (Crédit : AP/Adel Hana)

Une roquette a été tirée mercredi depuis l’enclave palestinienne de Gaza sur le sud d’Israël, pour la cinquième fois en six jours, a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

L’armée n’a rapporté aucun blessé ni dommages, et n’a pas précisé où la roquette était tombée. Des médias israéliens ont toutefois indiqué qu’elle s’était dirigée vers un terrain vague, ne déclenchant pas d’alarmes dans les quartiers résidentiels.

Une série d’incidents ont eu lieu ces dernières semaines le long de la barrière frontalière entre la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement terroriste islamiste du Hamas, et Israël.

Une roquette a été tirée vendredi soir depuis la bande de Gaza, premier tir du genre depuis le 12 juillet. Trois autres roquettes ont suivi dans la nuit de samedi à dimanche, selon l’armée israélienne.

Aucun blessé ou dommage n’a été rapporté après ces tirs, ni dans les raids de représailles israéliens contre Gaza.

Dimanche, trois Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne, dans le nord de l’enclave, selon le ministère de la Santé à Gaza.

L’armée israélienne avait annoncé avoir tiré à partir d’un hélicoptère et d’un char en direction de « suspects armés de Gaza s’approchant de la barrière » séparant Israël de l’enclave palestinienne, en représailles aux tirs de roquettes samedi.

Une semaine plus tôt, un Palestinien a tiré sur des soldats israéliens le long de la barrière, et a été tué, selon le ministère de la Santé à Gaza. La veille, l’armée israélienne avait indiqué avoir tué quatre Palestiniens lourdement armés le long de la barrière.

Le 1er août, un Palestinien armé a été tué après avoir ouvert le feu sur des soldats, selon l’armée.

Depuis mars 2018, la bande de Gaza est le théâtre le long de la barrière frontalière avec Israël de protestations hebdomadaires généralement accompagnées de grandes violences.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...