Rechercher

Une secrétaire de Biden, juive et transgenre, dénonce les attaques et salue Israël

Rachel Levine, secrétaire adjointe à la Santé, dénonce les intimidations et les intrusions politiques dans les affaires médicales et privées lors de la Pride à l'ambassade d'Israël

La secrétaire adjointe à la santé Rachel Levine en uniforme d'amiral, à Washington DC, le jour de sa prestation de serment, le 29 octobre 2021. (Crédit : Bureau du secrétaire adjoint à la santé/JTA)
La secrétaire adjointe à la santé Rachel Levine en uniforme d'amiral, à Washington DC, le jour de sa prestation de serment, le 29 octobre 2021. (Crédit : Bureau du secrétaire adjoint à la santé/JTA)

WASHINGTON (JTA) – S’exprimant lors de la célébration des Fiertés organisées à l’ambassade d’Israël, Rachel Levine, la secrétaire adjointe à la Santé, qui est ouvertement juive et transgenre, au sein de l’administration Biden, a appelé les gens à « s’unir contre toute forme d’intimidation » des personnes transgenres.

« Ces derniers mois ont été une période difficile pour notre communauté LGBTQIA+ aux États-Unis », a déclaré Rachel Levine, vêtue de l’uniforme d’amiral du Service de santé publique des États-Unis mercredi dans une vidéo préenregistrée projetée lors de la cérémonie des fiertés à l’ambassade.

« Les atteintes à la santé et au bien-être des jeunes et des adultes transgenres ont introduit un élément politique dans ce qui devrait être une conversation privée et strictement médicale », a déclaré Levine. « Dès aujourd’hui, nous devons tous nous unir contre les harcèlements en public. Nous sommes témoins de ce genre d’abus émotionnel dans nos communautés. Personne ne mérite ce genre de traitement. Et encore moins une jeune personne ou un adolescent qui sont déjà plus susceptibles que d’autres d’être victimes d’intimidation à l’école. »

Levine n’a pas donné d’exemples précis, mais un certain nombre de politiciens républicains ont essayé d’interdire les traitements médicaux liés au genre pour toute personne de moins de 18 ans et ont tenté d’empêcher la circulation d’information sur les questions ayant trait aux sujets de l’homosexualité et de la transidentité dans les écoles. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a émis des ordonnances qui classeraient les soins liés à l’affirmation de l’identité sexuelle dans la catégorie des mauvais traitements infligés aux enfants, et le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a récemment signé une loi interdisant l’enseignement des questions LGBTQ, y compris l’identité sexuelle, de la maternelle à la troisième année, ou d’une manière qui ne soit pas « adaptée à l’âge » dans les autres classes.

On a également constaté que les événements LGBTQ ont récemment fait l’objet de menaces de violence et de harcèlement.

Les responsables israéliens ont mis l’accent sur les libertés des personnes LGBTQ dans le pays, ce que Levine a salué. « Je félicite tout le monde ici aujourd’hui pour votre engagement en faveur de l’équité, de la diversité et de l’inclusion », a-t-elle déclaré, et elle a appelé à soutenir les jeunes confrontés à ce qu’elle a qualifié d’intimidation.

« Nous devons défendre fermement les plus défavorisés et marginalisés de notre communauté LGBTQIA+, y compris nos jeunes trans, et les femmes trans de couleur », a déclaré Levine. « Vous devriez tous avoir la liberté de vivre votre vie, peu importe qui vous êtes, ou qui vous aimez. »

Uzra Zeya, sous-secrétaire aux droits de l’homme du département d’État, est intervenue en direct lors de l’événement et a souligné la coopération américaine avec Israël pour faire avancer les droits LGBTQ.

« Nous célébrons le fait qu’Israël dispose d’un réseau organisationnel LGBTQI plus fort et diversifié, les plus anciennes de ces organisations remontant à près de 50 ans », a-t-elle déclaré. « Les États-Unis et Israël travaillent ensemble au sein du système des Nations unies pour contrer les discours de haine et promouvoir l’égalité des sexes, les droits LGBTQI-plus, l’autonomisation des femmes et la [convention] relative aux droits des personnes handicapées, entre autres sujets. »

Des militants LGBT dénoncent la violence contre la communauté transgenre d’Israël à Tel Aviv, le 28 juillet 2019. Illustration (Crédit : Flash90)

Dans ses remarques, l’ambassadeur israélien Michael Herzog a souligné les célébrations importantes de la Pride en Israël. « Israël est un partenaire naturel pour faire avancer ces valeurs », a-t-il déclaré.

Etaient également présents à l’événement les représentants Debbie Wasserman Schultz, démocrate de Floride, et Marc Pocan, démocrate du Wisconsin. Betty, un trio rock entièrement juif et lesbien, a assuré le spectacle musical.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...