USA : 50 enseignants quittent un syndicat après une motion polémique sur Israël
Rechercher

USA : 50 enseignants quittent un syndicat après une motion polémique sur Israël

Le syndicat a qualifié l'État juif "d'État colonisateur" ; les professeurs de la City University à New York dénoncent un apparent rejet du droit d'Israël à exister

Une vue du campus au  Brooklyn College, qui fait partie de la City University de New York (Crédit : CC BY-SA Beyond My Ken/Wikimedia Commons)
Une vue du campus au Brooklyn College, qui fait partie de la City University de New York (Crédit : CC BY-SA Beyond My Ken/Wikimedia Commons)

Au moins cinquante professeurs de la City University de New York (CUNY) ont quitté leur syndicat suite à l’adoption d’une résolution condamnant Israël.

Dimanche, le New York Post a cité James Davis, président du Professional Staff Congress, qui aurait déclaré que les enseignants avaient quitté le syndicat suite à cette résolution, ou qu’ils avaient signalé leur intention d’annuler leur adhésion. Le syndicat représente le personnel universitaire de la CUNY.

Davis a laissé entendre que le groupe tentait de faire revenir dans ses rangs les professeurs démissionnaires.

« Nous avons engagé un dialogue actif avec les membres qui ont fait part de leur inquiétude suite à la résolution », a-t-il dit au Post.

Cette résolution, qui a été adoptée le 10 juin, avait été présentée suite au conflit qui avait opposé, le mois précédent, Israël et les groupes terroristes de Gaza et elle s’était référée à « l’établissement d’Israël en tant qu’État colonisateur en 1948 » – un langage souvent utilisé pour rejeter l’existence d’Israël en tant qu’État juif. La résolution décrit également les événements ayant entraîné ce regain de violences du mois de mai, et ceux survenus pendant le conflit, en termes d’attaques israéliennes au sein de l’enclave côtière, sans une seule allusion aux agressions du Hamas contre Israël.

Le Hamas, le groupe terroriste qui contrôle la bande de Gaza, avait déclenché le conflit par des attaques à la roquette en date du 9 mai, en réponse à de vives tensions à Jérusalem.

La résolution appelle également le syndicat à réfléchir à rejoindre le mouvement BDS anti-israélien.

Yedidyah Langsam, président du département de l’Informatique et des Sciences de l’information au Brooklyn College, est à l’origine de l’appel lancé aux professeurs à se retirer du syndicat, expliquant que la motion adoptée avait eu pour conséquence de créer un sentiment d’insécurité chez les enseignants Juifs.

« En adoptant cette résolution, vous avez créé un malaise à l’idée d’être associé au Brooklyn College et à la CUNY chez de nombreux professeurs et étudiants juifs au point que nous craignons aujourd’hui pour notre sécurité », a-t-il déclaré dans un courrier adressé à Davis qui a été cité par le Post. « Vous et vos collègues avez-vous déjà oublié l’augmentation exponentielle des attaques antisémites contre des Juifs dans le secteur de New York ? »

La CUNY possède 25 établissements d’enseignement supérieur dans les cinq districts de New York.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...