USA : des tracts antisémites reprochent aux élus juifs de contrôler les armes
Rechercher

USA : des tracts antisémites reprochent aux élus juifs de contrôler les armes

Intitulé « pourquoi les Juifs en sont-ils après nos fusils », des dépliants accusant Sanders, Schumer et d'autres ont été postés à l'université du Minnesota

L'entrée nord-ouest de l'université du Minnesota (Crédit : CC BY-SA Alexius Horace, Wikimedia Commons)
L'entrée nord-ouest de l'université du Minnesota (Crédit : CC BY-SA Alexius Horace, Wikimedia Commons)

Des dépliants postés sur le campus de Twin Cities de l’université du Minnesota accusent les politiciens juifs d’avoir déployé des efforts pour contrôler des armes à feu.

Intitulé « pourquoi les Juifs en sont-ils après nos armes à feu », les dépliants tiennent les politiciens juifs pour responsables d’une attaque contre « notre 2e amendement bien-aimé », a signalé le Minnesota Star Tribune.

Les tracts nommaient les sénateurs, Bernie Sanders, (Vermont), et Chuck Schumer, (démocrate pour l’État de New York), et d’autres politiciens juifs importants. Sur ces tracts, figurent également des images d’étoiles jaunes que les Juifs ont été forcés de porter dans les camps de concentration nazis ainsi que des caricatures d’hommes au nez crochu avec de longues barbes.

Les tracts ont affirmaient qu’ils vous ont été « apportés » par le site néo-nazi The Daily Stormer.

« Ils identifient un problème brûlant, l’identifient avec les Juifs et l’utilisent ensuite pour attiser le ressentiment contre les Juifs », a déclaré Steven Hunegs, directeur exécutif du Conseil des relations communautaires juives du Minnesota et des Dakotas, au Star Tribune. Il s’agit, pour lui, d’antisémitisme « laid, pernicieux, malveillant ».

Les dépliants ont été retirés du campus, a précisé le journal.

Ils ont été déposés dans le campus quelques jours après qu’un référendum étudiant demandant le désinvestissement des entreprises faisant des affaires avec Israël a été adopté par un vote de 3 392 voix contre 3 175.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...