USA : Le généticien juif Eric Lander nommé conseiller scientifique présidentiel
Rechercher

USA : Le généticien juif Eric Lander nommé conseiller scientifique présidentiel

Ce professeur au MIT et à Harvard a été choisi pour être expert rattaché à la Maison Blanche et directeur du bureau des politiques technologiques et scientifiques

Le président-élu Joe Biden, à droite, écoute Eric Lander, choisi pour devenir directeur du bureau des politiques scientifiques et technologie et conseiller présidentiel lors d'un événement à  Wilmington, dans le Delaware, le 16 janvier 2021. (Crédit : AP Photo/Matt Slocum)
Le président-élu Joe Biden, à droite, écoute Eric Lander, choisi pour devenir directeur du bureau des politiques scientifiques et technologie et conseiller présidentiel lors d'un événement à Wilmington, dans le Delaware, le 16 janvier 2021. (Crédit : AP Photo/Matt Slocum)

JTA — Le président-élu a choisi Eric Lander, généticien et professeur au MIT et à Harvard, pour occuper le poste de conseiller scientifique présidentiel et de directeur du bureau des politiques technologiques et scientifiques.

Biden va intégrer ce poste au niveau du cabinet, ce qui signifie que la désignation de Lander devra être confirmée par le sénat – ce qui signale apparemment l’accent mis par la nouvelle administration sur l’importance de la science et des sciences de la vie en particulier.

Lander, 63 ans, qui habite Cambridge, dans le Massachusetts, est le président et directeur-fondateur de l’Institut Broad, une institution de recherche basée au MIT et à Harvard qui travaille dans le secteur de la recherche biomédicale.

Dans un entretien accordé dans le cadre d’une collecte d’archives du Cold Spring Harbor Laboratory, Lander avait évoqué l’importance de sa judéité et l’équilibre qu’il avait trouvé dans son engagement à l’égard des sciences et des données.

« Etre une personne éduquée exige – être une personne pleine et entière – cela nécessite une certaine capacité à gérer certaines dissonances », avait-il dit. « Vous savez, je suis Juif, j’ai été éduqué en tant que Juif. J’ai élevé mes enfants en les envoyant dans des écoles respectueuses des traditions juives. Et la religion, ça signifie quelque chose pour moi. Mais en même temps, je suis un scientifique. Les données scientifiques me passionnent réellement ».

Lander et son épouse, l’avocate et artiste Lori Weiner Lander, ont trois enfants.

Ce natif de Brooklyn a emprunté une voie inhabituelle dans le secteur de la recherche génétique, commençant sa carrière à un poste de mathématicien et de professeur d’économie et de gestion avant de s’intéresser à la biologie cellulaire.

Il est devenu célèbre dans le milieu scientifique pour avoir dirigé le Human Genome Project, une initiative qui avait cartographié l’intégralité des séquences de génome humain de 1990 à 2003. Le Broad Institute était né du Human Genome Project et il a également tenu un rôle majeur dans le développement de la CRISPR, une technologie d’édition génomique.

En 2016, Lander avait été l’auteur d’un essai consacré à l’histoire de la CRISPR dans lequel, selon les critiques, Lander avait omis de rendre hommage à deux femmes scientifiques qui avaient pourtant joué un rôle central dans le développement de la technologie. Dans un portrait de Lander paru dans Stat News, après cet épisode, un expert avait déclaré que Lander « en est arrivé à incarner la Grande Science » tandis que l’un de ses collègues avait estimé que certains considéraient Lander comme un « arriviste » et un « intrus mathématicien ».

Lander avait été aussi lourdement critiqué en 2018 après avoir rendu hommage à James Watson, biologiste moléculaire et généticien à l’origine de la découverte de la structure en double hélice de l’ADN, lors de son anniversaire. L’homme devait tenir des propos sexistes, racistes et antisémites, des années plus tard. Lander avait présenté ses excuses, notant qu’il avait été lui-même la cible des paroles antisémites de Watson, selon Stat News.

Sa carrière est allée bien au-delà du monde universitaire. En 2009, Lander avait été nommé à la vice-présidence du Conseil d’experts sur les sciences et les technologies par le président Barack Obama. Il a siégé au conseil d’administration du Innocence Project, une organisation qui œuvre à venir en aide aux personnes condamnées à tort, depuis 2004.

Lander a remporté des prix multiples, notamment le prix MacArthur Fellowship et le prix Dan David de l’université de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...