Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

USA, UE et ONU condamnent l’expulsion d’une famille palestinienne de Jérusalem-Est

Washington a déclaré que cette décision "exacerbe les tensions et sape les efforts visant à faire avancer la solution à 2 États" ; la famille y vivait depuis les années 1950

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Noura Ghaith-Sub Laban, au centre, entourée de ses proche sa famille alors de leur expulsion de leur maison dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 11 juillet 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)
Noura Ghaith-Sub Laban, au centre, entourée de ses proche sa famille alors de leur expulsion de leur maison dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 11 juillet 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)

Les États-Unis, les Nations unies et l’Union européenne ont condamné l’expulsion, mardi, d’une famille palestinienne de leur domicile dans le quartier musulman de la Vieille Ville de Jérusalem où ils vivaient depuis les années 1950.

La Cour suprême a statué en faveur de l’expulsion de la famille Sub Laban plus tôt cette année, citant une loi qui permet aux Juifs de récupérer des propriétés à Jérusalem-Est qui appartenaient à des Juifs avant la formation de l’État en 1948. Dans le même temps, la loi israélienne interdit aux Palestiniens de réclamer des biens à Jérusalem-Ouest d’où ils ont été expulsés à la suite de cette même guerre.

Invité à commenter l’expulsion, un porte-parole du Département d’État américain a déclaré mercredi : « Nous avons clairement indiqué qu’il est essentiel qu’Israël et l’Autorité palestinienne s’abstiennent de prendre des mesures unilatérales qui exacerbent les tensions et sapent les efforts visant à faire avancer une solution négociée à deux États. »

« Cela inclut évidemment les expulsions de familles des maisons de Jérusalem-Est dans lesquelles elles vivent depuis des générations », a précisé le porte-parole.

La délégation de l’UE auprès des Palestiniens a tweeté qu’elle « regrette la décision des autorités israéliennes, notant que des centaines d’autres familles palestiniennes sont confrontées à des expulsions similaires à Jérusalem-Est ». « Nous exhortons le gouvernement israélien à respecter le droit international et à laisser ces familles vivre là où elles vivent depuis des décennies. »

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a publié une déclaration citant des experts de l’ONU qui ont affirmé que l’expulsion « est représentative d’une pratique généralisée et systématique par Israël d’expulser et de déplacer de force des Palestiniens de Jérusalem-Est et de ‘dépalestiniser’ la ville ».

Des militants rassemblés devant la maison de Noura Ghaith-Sub Laban après son expulsion de sa maison située dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 11 juillet 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)

A l’époque du mandat britannique, avant la Guerre d’Indépendance contre la création d’Israël en 1948, l’appartement des Sub Laban était la propriété d’une fiducie du Kollel Galicia, un groupe qui collectait des fonds en Europe de l’Est pour les familles juives de Jérusalem.

La famille palestinienne dit avoir emménagé dans la propriété au début des années 1950 et l’avoir louée à un « dépositaire général des propriétés abandonnées », d’abord sous autorités jordaniennes, puis sous Israël après la Guerre des Six jours en 1967. L’affaire a traîné pendant des dizaines d’années, car le dépositaire général israélien, puis le trust Kollel Galicia, ont contesté le statut « protégé » de la famille.

Des policiers se sont rendus au domicile de Noura Ghaith-Sub Laban dans la Vieille Ville de Jérusalem tôt mardi matin, ont forcé la porte et ont fait sortir la famille de force. La police a arrêté 12 personnes qui manifestaient contre l’expulsion mardi matin.

Suite à l’expulsion, un membre du Conseil municipal de Jérusalem et le petit-fils de feu l’ancien grand rabbin séfarade Ovadia Yosef, également fondateur du parti ultra-orthodoxe le Shas, ont publié des photos de lui devant la maison, tenant un drapeau israélien.

La Vieille Ville de Jérusalem, qui abrite les lieux saints des trois religions monothéistes, a été prise par Israël à la Jordanie avec le reste de Jérusalem-Est pendant la Guerre des Six jours, puis annexée d’une manière jugée « invalide » par l’ONU.

Israël considère toute la ville comme sa capitale, tandis que les Palestiniens cherchent à obtenir Jérusalem-Est comme la capitale d’un futur État indépendant.

Aujourd’hui, plus de 220 000 Juifs vivent à Jérusalem-Est, principalement dans des quartiers juifs qu’Israël considère comme faisant partie de sa capitale. La plupart des 350 000 habitants palestiniens de Jérusalem-Est vivent dans des quartiers surpeuplés où il y a peu de place pour construire.

Un différend similaire qui pourrait conduire à l’expulsion de familles palestiniennes dans le quartier voisin de Sheikh Jarrah a suscité des tensions qui ont abouti à une guerre en 2021 entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, lors de laquelle plus de 250 personnes sont mortes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.