Y avait-il un barrage routier de Cisjordanie dans la publicité d’Expedia lors du Super Bowl ?
Rechercher

Y avait-il un barrage routier de Cisjordanie dans la publicité d’Expedia lors du Super Bowl ?

Il semblerait qu’un checkpoint de Cisjordanie figure dans le spot publicitaire de 30 secondes

Capture d'écran d'une publicité d'Expedia diffusée durant le Super Bowl le 5 février 2017, où l'on peut voir un décor qui ressemble à un checkpoint de Cisjordanie. (Capture d'écran)
Capture d'écran d'une publicité d'Expedia diffusée durant le Super Bowl le 5 février 2017, où l'on peut voir un décor qui ressemble à un checkpoint de Cisjordanie. (Capture d'écran)

JTA – L’armée israélienne a peut-être fait une brève apparition lors du Super Bowl LI.

Une publicité de 30 secondes de la société Expedia, le site comparateur de voyages, montre un montage d’une femme voyageant à travers le monde, vieillissant au gré de ses déplacements.

À divers stades de sa vie, elle grimpe une clôture, traverse le chemin de fer transsibérien, embarque à bord d’un bateau en bas d’une rivière, partage un baiser dans ce qui semble être la Chine, aide pour les cultures et assiste les réfugiés.

Et au milieu de tout cela, elle semble conduire à travers un barrage routier israélien en Cisjordanie.

Le segment dure environ deux secondes, à la douzième seconde. La scène s’ouvre sur un décor qui ressemble en tous points à la Cisjordanie : peu profond, des collines rocheuses vertes, un village de maisons bondées blanches à toit plat, avec un minaret ou deux, et une étroite route asphaltée obstruée par des blocs de béton.

Des soldats armés en uniforme kaki, armés de fusils, arrêtent les voitures au point de contrôle. Un véhicule militaire est stationné de l’autre côté. La publicité est ensuite coupée alors qu’apparaît brièvement un jeune soldat barbu qui pourrait facilement être israélien.

Dans le plan suivant, la femme, maintenant adulte, semble regarder impassible et curieusement depuis la banquette arrière d’une voiture. A côté d’elle, une jeune femme aux cheveux bruns aux traits typiquement moyen-orientaux, pourrait être israélienne ou palestinienne.

Au fur et à mesure de la scène, le narrateur récite, avec l’intonation d’un gourou : « Chaque pas que vous effectuez reduit l’influence des esprits étroits », et alors que la scène se déplace vers un réfugié qui a été sauvé d’un plan d’eau non identifié, l’on entend : « relie les continents et rapproche le monde ».

JTA a contacté Expedia pour demander s’il s’agissait réellement d’un barrage routier israélien et n’a pas reçu de réponse. Un collègue a noté que plusieurs détails – depuis les uniformes des soldats jusqu’à leurs fusils – sont inexacts. Mais pour un segment de deux secondes où ces détails sont au mieux fugaces, cela ressemble très certainement à la Cisjordanie.

Si c’est le cas, pourquoi la Cisjordanie ?

L’annonce s’efforce de montrer les destinations qui ne se figurent pas sur l’itinéraire du touriste américain typique ; le protagoniste ne tourne pas autour de la Tour Eiffel ni du Colisée, mais semble visiter des endroits délicats pour un « volontouriste ».

Peut-être que la situation israélo-palestinienne est-elle devenue un raccourci pour « conflit infranchissable » ou bien un symbole immédiatement reconnaissable de « l’influence des esprits étroits ».

Ou peut-être que le segment était censé être un stand-in pour toute frontière gardée de façon tassée, du Cachemire à l’Afghanistan en passant par le Pakistan et l’Arabie saoudite et jusqu’au Yémen.

Cet article sera mis à jour dès que nous recevrons une réponse de la part d’Expedia.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...