Yaalon contre l’accord de coalition: Israël ne mérite pas le sacrifice des siens
Rechercher

Yaalon contre l’accord de coalition: Israël ne mérite pas le sacrifice des siens

Les propos de l'ancien chef de Tsahal et ministre de la Défense lors de Yom HaZikaron ont été condamnés par Gantz de Kakhol lavan, son ancien allié politique

Moshe Yaalon, député de Yesh Atid-Telem, prend la parole lors d'un rassemblement contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur la place Rabin, à Tel Aviv, le 19 avril 2020. (Elad Guttman)
Moshe Yaalon, député de Yesh Atid-Telem, prend la parole lors d'un rassemblement contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur la place Rabin, à Tel Aviv, le 19 avril 2020. (Elad Guttman)

Dans une critique virulente contre la volonté de Kakhol lavan de rejoindre un gouvernement dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, l’ancien membre du parti Moshe Yaalon a déclaré lundi, à la veille de Yom HaZikaron d’Israël, que le pays n’était pas digne du sacrifice de ceux qui sont morts sous son drapeau.

« Cette année, nous ne méritons pas le sacrifice de ceux qui sont tombés au combat », a déclaré Yaalon de Yesh Atid-Telem, ancien chef d’état-major de Tsahal et ministre de la Défense sous Netanyahu, en accusant le dirigeant de Kakhol lavan, Benny Gantz.

Dans une interview accordée mardi matin à la Douzième chaîne, Gantz, également ancien chef de Tsahal, a condamné les propos de Yaalon.

« C’est une déclaration sévère que je n’accepte pas. Il aurait mieux valu qu’elle ne soit jamais prononcée », a déclaré M. Gantz.

Benny Gantz (à droite), chef du parti Kakhol lavan, et Moshe Yaalon dans l’implantation de Vered Yericho en Cisjordanie, le 21 janvier 2020. (Hadas Parush/Flash90)

« Je n’ai pas l’intention de salir la sainteté de Yom HaZikaron par un débat politique, quoi qu’on en dise », a-t-il ajouté.

Yaalon, ancien ministre du Likud qui a démissionné du gouvernement de Netanyahu en 2016, faisait référence aux développements politiques qui ont vu Gantz conclure un accord de coalition avec Netanyahu la semaine dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...