Yeshiva University prévoit de cesser indéfiniment les cours d’hébreu en personne
Rechercher

Yeshiva University prévoit de cesser indéfiniment les cours d’hébreu en personne

Les cours de cette matière seront dispensés en distanciel dès l'automne 2022, transformant une adaptation induite par la pandémie en une mesure permanente

Illustration : un étudiant de la Yeshiva University porte un masque facial dans les locaux de cette université de New York, le 4 mars 2020. (David Dee Delgado / Getty Images via JTA)
Illustration : un étudiant de la Yeshiva University porte un masque facial dans les locaux de cette université de New York, le 4 mars 2020. (David Dee Delgado / Getty Images via JTA)

JTA – La Yeshiva University de New York envisage de cesser indéfiniment ses cours d’hébreu en présentiel, ce qui rendrait permanente une mesure initialement induite par la pandémie.

Ce projet a été révélé pour la première fois par le YU Commentator, l’un des journaux étudiants de l’université.

Les nouveaux cours d’hébreu seront dispensés en distanciel asynchrone, ce qui signifie que les étudiants n’interagiront pas en temps réel avec l’enseignant, à partir de l’automne 2022. Presque tous les étudiants de la Yeshiva University doivent suivre au moins un cours d’hébreu pendant leurs études.

La décision intervient après que le Yeshiva College, la section des hommes de l’université, a dissous son département d’études juives en janvier, réaffectant ses professeurs à d’autres départements.

Selma Botman, prévôt et vice-présidente des affaires académiques de la Yeshiva University, a déclaré que cette transformation du programme d’études en hébreu répondait aux commentaires des étudiants et offrait une plus grande flexibilité aux étudiants ayant des emplois du temps chargés.

Mais Lori Linzer, professeur d’hébreu à l’école, a déclaré que cette décision réduirait l’enseignement de l’hébreu à la Yeshiva University.

« Je ne pense pas que vous trouviez qui que ce soit qui puisse affirmer de façon crédible que le modèle asynchrone est un meilleur modèle pour l’enseignement de l’hébreu. Je suis simplement triste que nous soyons arrivés à un stade où cette question est hors de propos », a déclaré Linzer au Commentator.

Alors que certains étudiants ont apprécié la flexibilité offerte par les enseignements asynchrones, d’autres comme Zach Ottenstein sont consternés.

« Ma plus grande crainte lorsque YU a commencé à offrir des cours asynchrones pendant la pandémie était que cela ne cesserait pas avec la pandémie », a déclaré Ottenstein.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...