Yom Kippour : 2 360 personnes prises en charge par le Magen David Adom
Rechercher

Yom Kippour : 2 360 personnes prises en charge par le Magen David Adom

Une femme de 54 ans est morte après avoir été renversée par un véhicule dans le nord ; les tests de dépistage à la COVID-19 ont continué dans les villes arabes

  • Des Israéliens font du vélo sur une route désertée de Tel Aviv à Yom Kippour, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
    Des Israéliens font du vélo sur une route désertée de Tel Aviv à Yom Kippour, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
  • Des Israéliens font du vélo sur l'autoroute d'Ayalon déserté à Tel Aviv à Yom Kippour, le jour du pardon et la fête la plus sainte du calendrier juif, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
    Des Israéliens font du vélo sur l'autoroute d'Ayalon déserté à Tel Aviv à Yom Kippour, le jour du pardon et la fête la plus sainte du calendrier juif, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
  • Des hommes Juifs marchent à Jérusalem, arborant leurs châles de prière, à Yom Kippour, le 28 septembre 2020 (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)
    Des hommes Juifs marchent à Jérusalem, arborant leurs châles de prière, à Yom Kippour, le 28 septembre 2020 (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des Israéliens font du vélo sur l'autoroute d'Ayalon déserté à Tel Aviv à Yom Kippour, le jour du pardon et la fête la plus sainte du calendrier juif, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
    Des Israéliens font du vélo sur l'autoroute d'Ayalon déserté à Tel Aviv à Yom Kippour, le jour du pardon et la fête la plus sainte du calendrier juif, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
  • Un homme, arborant un châle de prière, traverse une artère principale de Jérusalem à Yom Kippour, le jour du pardon et la fête la plus sainte du calendrier juif, en plein confinement national, le 28 septembre 2020 (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
    Un homme, arborant un châle de prière, traverse une artère principale de Jérusalem à Yom Kippour, le jour du pardon et la fête la plus sainte du calendrier juif, en plein confinement national, le 28 septembre 2020 (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
  • Un homme souffle dans le Shofar à la fin de Yom Kippour, la journée du pardon, dans un espace public du Moshav Haniel, le 28 septembre 2020 (Crédit :  Chen Leopold/Flash90)
    Un homme souffle dans le Shofar à la fin de Yom Kippour, la journée du pardon, dans un espace public du Moshav Haniel, le 28 septembre 2020 (Crédit : Chen Leopold/Flash90)

Le personnel du Magen David Adom a pris en charge 2 360 personnes pendant la journée de Yom Kippour – la journée la plus sainte du calendrier juif – en Israël. La fête avait commencé dimanche au crépuscule et elle s’est achevée lundi dans la soirée.

Une piétonne âgée de 54 ans a été tuée après avoir été renversée par une voiture dans le nord du pays. Les accidents de la route, en ce jour de fête, ont fait 16 blessés.

129 personnes ont été blessées lors d’accidents de vélo, de trottinette ou de skateboard. Cinq sont dans un état modéré.

305 personnes ont été prises en charge pour évanouissement, déshydratation ou pour être tombées malades des suites du jeûne traditionnel. Ce chiffre est légèrement plus élevé que les années précédentes – ce qui serait dû au nombre important de fidèles qui ont prié à l’extérieur, se conformant ainsi aux règles mises en place dans le cadre de la pandémie de coronavirus.

Des Israéliens font du vélo sur une route désertée de Tel Aviv à Yom Kippour, le 28 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Les services d’urgence ont évacué 1 818 malades vers des hôpitaux, a fait savoir un porte-parole du Magen David Adom dans un communiqué, y compris 136 femmes enceintes.

Ils ont par ailleurs supervisé les accouchements de deux femmes.

Même si les tests de dépistage à la COVID-19 ont cessé pendant Yom Kippour dans la plus grande partie du pays, les Services du Magen David Adom ont rapporté que 1 595 échantillons avaient été prélevés et envoyés pour diagnostic dans les villes arabes.

La journée du Grand Pardon est marquée par le jeûne et par des prières intenses de la part des Juifs pratiquants tandis que les Israéliens laïcs profitent davantage des routes et des autoroutes désertes, descendant dans les rues en grand nombre pendant la fête – un enthousiasme qui, cette année, a été toutefois tempéré par des artères de circulation qui étaient déjà vidées en résultat du confinement.

Pour les services d’urgence, Yom Kippour est l’une des journées les plus chargées de l’année, et des centaines de médecins, personnels médicaux, ambulances et bénévoles sont déployés dans tout le pays à cette occasion.

Des hommes Juifs marchent à Jérusalem, arborant leurs châles de prière, à Yom Kippour, le 28 septembre 2020 (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)

Deux enfants avaient été tués l’année dernière lors de deux accidents de vélo pendant Yom Kippour.

Itay Margi avait été tué alors qu’il traversait la rue Namir, à Tel Aviv, sur sa bicyclette, le 9 octobre 2019. Margi, qui portait un casque, avait été renversé à un feu rouge. Amir Abu Laben, 21 ans, avait été condamné au mois de juin pour homicide par négligence. Riad Abu Shariki, 10 ans, qui circulait en vélo, avait été pour sa part renversé par une moto sur la Route 443, dans le centre du pays. Il n’avait pas survécu à ses blessures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...