Yonathan Arfi : pour le FN, les juifs « ont un rôle symbolique important à jouer »
Rechercher

Yonathan Arfi : pour le FN, les juifs « ont un rôle symbolique important à jouer »

"En disant qu'ils protégeront les juifs contre l'antisémitisme, les personnes comprennent que cela veut dire qu'ils seront durs avec les musulmans," explique le vice-président du Crif

Marine Le Pen, candidate du Front National à la présidentielle française, pendant un meeting électoral à Bordeaux, le 2 avril 2017. (Crédit : Georges Gobet/AFP)
Marine Le Pen, candidate du Front National à la présidentielle française, pendant un meeting électoral à Bordeaux, le 2 avril 2017. (Crédit : Georges Gobet/AFP)

« Le Front national nous [les Juifs-Ndlr] instrumentalise, » a expliqué Yonathan Arfi, vice-présent du Crif au New-York Times. « Nous sommes une petite minorité, mais nous avons un rôle symbolique important à jouer ».

Selon lui, l’attirance d’une frange de la communauté juive pour le FN, et que revendique celui-ci, s’explique par la montée de l’antisémitisme au début des années 2000. Les juifs vivant dans les quartiers populaires et subissent principalement de la part des populations musulmanes « un retour de l’antisémitisme ». Un retour longtemps ignoré par le pouvoir.

Le FN a donc capitalisé sur cette peur jusqu’à déclarer en 2014 être « sans aucun doute le meilleur bouclier » pour protéger les juifs « contre le seul vrai ennemi : l’islamisme fondamentaliste. »

Aujourd’hui, selon le vice-président du Crif, le FN manipule une part des juifs français dans un but précis. « En disant qu’ils protégeront les juifs contre l’antisémitisme, les personnes comprennent que cela veut dire qu’ils seront durs avec les musulmans. Tout est entre lignes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...