Zomlot : L’annulation de l’aide américaine aux Palestiniens est « anti-paix »
Rechercher

Zomlot : L’annulation de l’aide américaine aux Palestiniens est « anti-paix »

"Faire de l'aide humanitaire et au développement un outil de chantage politique ne fonctionne pas", a déclaré l'envoyé de l'OLP à Washington

Husam Zomlot (Crédit : Capture d’écran YouTube)
Husam Zomlot (Crédit : Capture d’écran YouTube)

L’envoyé de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, Husam Zomlot, a dénoncé vendredi l’annulation par l’administration Trump de 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens comme étant « anti-paix ».

« Cette administration est en train de démanteler des décennies de vision et d’engagement américains en Palestine. Après Jérusalem et l’UNRWA (l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens), ceci ne fait que confirmer l’abandon de la solution à deux Etats et l’adhésion complète à l’agenda anti-paix du (Premier ministre israélien Benjamin) Netanyahu », a affirmé Zomlot dans un communiqué.

« Faire de l’aide humanitaire et au développement un outil de chantage politique ne fonctionne pas », a-t-il ajouté.

Plus tôt, Washington avait annoncé qu’à la demande du président Donald Trump, « plus de 200 millions de dollars initialement prévus pour des programmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza » seraient redirigés vers « des programmes hautement prioritaires ailleurs ».

Les Etats-Unis avaient déjà drastiquement coupé en janvier leur contribution à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Les relations sont gelées entre Washington et l’Autorité palestinienne depuis l’annonce par Donald Trump, fin 2017, de sa reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Plusieurs observateurs voient dans ces décisions financières une manière de tordre le bras à l’Autorité palestinienne afin qu’elle finisse par accepter l’offre de paix de Washington.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...