Trois soldats de Tsahal ont été tués mercredi matin dans la bande de Gaza dans l’explosion d’une clinique de l’UNRWA qui a été piégée et qui abritait une entrée de tunnel, a déclaré lors d’un briefing un commandant de l’armée israélienne pour Gaza, le Général Micky Edelstein.

Après avoir décrit certaines mesures de précaution, Edelstein a
déclaré : « Nous sommes entrés avec nos troupes. Ils [les terroristes] étaient dans un tunnel et ont fait sauter la moitié de la clinique sur nos troupes ». Il précise : « Ils ont fait sauter la clinique de l’UNRWA sur nos troupes ».

L’UNRWA n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Toutefois, le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires [l’unité militaire qui met en œuvre les politiques gouvernementales dans les territoires palestiniens] a affirmé plus tard que la clinique d’Abou Daka, qui se situe en dehors de Khan Younis, avait été inscrite comme un lieu sensible il y a trois ans mais n’avait pas été répertoriée depuis.

Le porte-parole a déclaré que la clinique n’avait pas été enregistrée alors comme appartenant à l’UNRWA, menant à la spéculation, peut-être, que les militants auraient volé ou contrefait un logo et cloué sur la porte, l’affichant comme un parapluie de sécurité dans lequel un tunnel pourrait être creusé.

L’armée a fait connaître les noms des soldats tombés : le sergent Matan Gotlib, 21 ans, de Rishon Lezion, le sergent Omer Chai, 21 ans, de Savion, et le sergent Guy Algranati, 20 ans, de Tel-Aviv.

Les trois soldats, membres de l’unité d’élite Maglan, prenaient des mesures de précaution pour limiter les dommages causés à la structure avant d’éliminer le tunnel, lorsque les explosifs ont sauté dans le petit bâtiment. Les soldats avaient envoyé aussi des chiens renifleurs et un petit tracteur pour minimiser les dommages, mais les explosifs dissimulés dans l’immeuble ont explosé, renversant une partie du bâtiment sur les soldats.

Quinze soldats ont été blessés. Les soldats de Tsahal ont évacué les blessés subissant en même temps les tirs palestiniens. Tous les morts et les blessés ont finalement été ramenés en territoire israélien.

Ces décès portent le nombre de soldats tués depuis le début de l’opération à 56.

Edelstein a utilisé la clinique présumée comme une illustration de la difficulté inhérente à la lutte contre un ennemi prêt à exploiter les civils et les organisations non gouvernementales. « Une fois que vous entrez dans une telle clinique et vous voyez le sigle UNRWA, vous savez qu’il y a un tunnel à cet endroit, vous savez que c’est un bâtiment extrêmement sensible, et que vous pensez que des Palestiniens qui ne sont pas des terroristes y vivent tout autour, et vous essayez donc de ne pas toucher cet endroit » a affirmé Edelstein.

Il a affirmé que les terroristes du Hamas ont utilisé plus de mille engins explosifs improvisés jusqu’à présent, détruisant des milliers de bâtiments dans la bande de Gaza.

A titre d’exemple, il a noté que, en « nettoyant » une seule rue avec 28 immeubles mardi soir, 19 d’entre eux ont été jugés piégés.

Dans un exposé sur les progrès accomplis dans la campagne, le commandant de Tsahal pour le Sud, le major-général Sami Turgeman a affirmé que « plusieurs centaines » de membres du Hamas ont été tués et que l’armée israélienne a détruit des centaines d’installations de stockage d’armes et compromis de manière significative « l’infrastructure terroriste du Hamas ».

Turgeman affirme que l’armée israélienne est « à quelques jours » de compléter l’objectif militaire qui est le sien de détruire tous les tunnels, bien que le processus s’avère complexe. Quatre tunnels ont été détruits dans les dernières 24 heures, a-t-il ajouté.

Turgeman a révélé que l’armée israélienne a élargi son opération mardi soir, en ciblant de nouveaux sites dans le nord et dans le centre de l’enclave côtière.

Avec la quantité de béton utilisée par le Hamas dans ces tunnels, on aurait pu construire deux hôpitaux, 20 écoles, 20 centres de soins de santé, et 100 jardins d’enfants, a déclaré le responsable militaire.

Marissa Newman et Stuart Winer ont contribué à cet article.