Un accord de compensation entre Israël et la Turquie qui ouvrira la voie à un rétablissement des liens entre les deux pays a été trouvé, a déclaré dimanche le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une interview à la télévision américaine.

Erdogan, qui s’exprimait dans l’émission de Charlie Rose sur la chaîne américaine PBS, a affirmé que l’accord qui conduirait à la « normalisation » des relations, serait signé dans les prochaines semaines.

Des sources israéliennes ont confirmé mardi qu’un accord était proche.

Israël et la Turquie négocient depuis plusieurs mois un accord d’indemnisation pour les familles des neuf Turcs morts à bord du Mavi Marmara en mai 2010 après un raid israélien visant à intercepter le navire, qui tentait de percer le blocus de Gaza.

Les négociations sur l’indemnisation ont commencé en mars 2013 après qu’Israël a présenté ses excuses à la Turquie lors d’un appel téléphonique de Netanyahu à Erdogan, négocié par le président américain Barack Obama au cours de sa visite en Israël.

Lundi, Erdogan a remercié Obama pour avoir mené des efforts « qui ont conduit aux excuses de Netanyahu. »

Erdogan a souligné que la première étape de la normalisation avec Israël serait le retour des ambassadeurs israélien et turc à Ankara et à Tel Aviv.

Israël et la Turquie ont rompu leur relation diplomatique suite à l’incident à bord de la flottille pour Gaza.

L’incident a déclenché un tollé international et exacerbé des relations déjà tendues entre la Turquie et Israël. Une querelle diplomatique s’en est suivie, Ankara expulsant l’ambassadeur israélien et exigeant des excuses officielles ainsi qu’une indemnisation.

Dimanche, le quotidien turc Hurriyet Daily News révélait que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait reporté l’approbation d’un accord de réconciliation.