Des centaines de personne ont assisté lundi après-midi aux funérailles des sept enfants qui ont péri dans l’incendie de leur domicile, à Brooklyn, ce week-end.

Lors de son éloge funèbre prononcé à l’enterrement, à Jérusalem, le père de la famille endeuillée, Gabriel Sassoon, qui a perdu sept de ses huit enfants, a évoqué des « agneaux innocents ».

« Ici devant vous repose sept innocents agneaux, Elian, Rivka, David, Yehoshau, Moshe, Sarah, Yaakov. Sept lys. Sept agneaux innocents. Ils étaient des enfants tellement pures », a clamé Sassoon, selon le site d’information Ynet.

Citant le verset 6:2 du Cantique des Cantique, « Mon bien-aimé est descendu dans son jardin, vers ses parterres d’aromates, et pour cueillir des lys dans le jardin », Sassoon a poursuivi : « Dieu a pris sept lys ».

« Pour toi Dieu, je te donne tout. Mon âme. Tout. C’est mon sentiment », ajoute-t-il.

Les dépouilles des sept enfants qui ont perdu la vie dans l’incendie de leur domicile, samedi, sont arrivées en Israël lundi. Les funérailles auront lieu à Jérusalem à 15h30.

Des habitants de New York se sont réunis dimanche en l’honneur des victimes de l’incendie. Les pompiers qui ont enquêté sur l’incendie ont révélé dimanche que l’origine de l’incendie était due à un dysfonctionnement d’une plaque de cuisson, communément utilisée pour Shabbat.

Le père qui a perdu samedi sept de ses huit enfants dans l’incendie de la maison à Brooklyn a appelé ses enfants « un sacrifice » pour la communauté.

Des New Yorkais se sont rassemblés dimanche pour pleurer la mort des sept frères et sœurs tués dans un incendie qui aurait été provoqué par une plaque chauffante.

Les corps des enfants de la famille Sassoon, âgés de 5 à 16 ans, seront transportés en Israël pour etre enterrés à Jérusalem.

Selon le New York Post, au cours d’une veillée qui a rassemblé des milliers de membres en deuil de la communauté ultra-orthodoxe, le père, Gabriel Sassoon, s’est effondré et sanglota en tentant de réciter les noms de ses enfants, dont il a dit qu’ils étaient des « anges ».

Eliane (16 ans), David (12 ans), Rivkah (11 ans), Yeoshua (10 ans), Moshe (8 ans), Sara (6 ans) et Yaakov (5 ans) ont été déclarés morts sur place ou dans des hôpitaux avoisinants.

Leur mère, Gayle, et leur sœur, Tzipporah, 15 ans, toujours hospitalisées, sont dans un état critique. Elles ne sont pas conscientes du décès des sept enfants.

«Ils avaient tous des visages d’anges. Hachem [Dieu] sait combien je les aime », a dit Gabriel Sassoon .

Il était à l’extérieur de la ville pour un congrès religieux lorsque le feu a ravagé son domicile samedi, peu après minuit. Les enquêteurs estiment qu’une plaque chauffante de Shabbat laissée sur un plan de travail de la cuisine est à l’origine des flammes.

« Les gens oublient ce qui est important dans la vie. Mes enfants étaient les meilleurs, mais vraiment, chaque enfant est le meilleur et le plus bel enfant du monde », a-t-il dit, visiblement troublé, en prononçant les noms de ses enfants.

En faisant allusion à la portion de la Torah lue ce chabatt dans les synagogues, dans laquelle il est question des sacrifices offerts au Temple, le père a dit dans l’éloge funèbre : « Ils étaient des holocaustes. J’ai tout perdu dans l’incendie. Sept moutons purs. Ce sont mes sept enfants. Trop de noms. Ils sont sept moutons entièrement purs. Il n’y a rien d’autre à dire ».

Le Maire de New York Bill de Blasio enlace le commandant des pompiers de New York Daniel Nigro  devant la maison en feu dans le quartier Midwood à Brooklyn le 21 mars 2015  (Crédit photo: Kena Betancur / Getty Images / AFP)

Le Maire de New York Bill de Blasio enlace le commandant des pompiers de New York Daniel Nigro devant la maison en feu dans le quartier Midwood à Brooklyn le 21 mars 2015 (Crédit photo: Kena Betancur / Getty Images / AFP).

«Il n’y a qu’une seule façon de survivre à cela. Une capitulation totale et complète. Nos souhaits sont minuscules par rapport aux desseins de Hachem », a-t-il conclu.

Dov Hikind, qui représente Brooklyn à l’Assemblée de New York, a evoqué « une catastrophe absolue ».

« La famille avait prévu de passer Chabbat à Deal, dans le New Jersey, mais avait changé d’avis en raison de la tempête de neige. Et puis c’est arrivé » a lancé Hikind, ajoutant que l’événement étatit « une tragédie incroyable ».