En saluant le verdict historique prononcé lundi par un tribunal de New York contre l’Autorité palestinienne et l’OLP, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé l’Autorité palestinienne de « mettre en danger la stabilité régionale » et d’être alliée avec des terroristes.

« La décision de la Cour fédérale des États-Unis a établi la responsabilité de l’Autorité palestinienne pour les attentats terroristes meurtriers de la décennie précédente », a-t-il dit dans un communiqué publié lundi soir.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué la condamnation de l’Autorité palestinienne aux Etats-Unis qui montre, selon lui, l’hypocrisie de la demande d’adhésion palestinienne à la Cour pénale internationale.

« Au lieu de tirer les leçons nécessaires, l’Autorité palestinienne a pris des mesures qui menacent la stabilité régionale telles que sa demande hypocrite d’adhésion à la Cour pénale internationale alors qu’elle est alliée au Hamas, une organisation terroriste », a réagi le Premier ministre dans un communiqué.

« Nous attendons des autres responsables de la communauté internationale qu’ils continuent à punir ceux qui soutiennent le terrorisme, comme l’a fait la Cour fédérale des États-Unis, et un soutien des pays qui luttent contre le terrorisme ».

« Aujourd’hui, nous nous souvenons également des familles qui ont perdu leurs proches ; notre cœur est avec elles et il n’y a pas de justice qui puisse les consoler », a ajouté Netanyahu.

Un jury populaire new-yorkais a reconnu lundi l’Autorité palestinienne et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) coupables d’avoir soutenu six attentats commis entre 2002 et 2004 en Israël.

Les attentats avaient fait 33 morts et 390 blessés, parmi lesquels des Américains. Ils avaient été commis par des le Hamas ou des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du Fatah, formation laïque du président palestinien Mahmoud Abbas et principale force au sein de l’OLP.

Le jury new-yorkais a ordonné à l’Autorité palestinienne et à l’OLP de payer 218,5 millions de dollars. Ce montant devrait être automatiquement triplé en vertu des lois antiterroristes américaines, portant le montant des dommages et intérêts à plus de 655 millions de dollars.

Cette condamnation survient dans un climat de vives tensions entre Israéliens et Palestiniens. La direction palestinienne est engagée dans une démarche d’internationalisation de sa cause et a annoncé en janvier son adhésion à la CPI, qui a pour vocation de poursuivre les responsables de génocides, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Cette initiative scandalise les Israéliens.