Israël, la Grèce et les Etats-Unis ont entamé conjointement mardi un exercice naval dans les eaux au large de l’île de Crète.

L’exercice dénommé « Noble Dina » entre dans sa quatrième année et remplace une manœuvre conjointe annuelle israélo-turque, annulée suite à la dégradation des relations entre Jérusalem et Ankara.

Plusieurs exercices impliquant les forces navales et aériennes des trois pays son prévus, y compris des simulations de guerre sous-marine et des opérations de recherche et de sauvetage.

Selon une source de l’armée israélienne citée par le site d’information Walla, une simulation d’un « scénario iranien », impliquant la défense des ports israéliens contre des attaques, et la mise en œuvre d’un « essaim » tactique, aura lieu.

Les États-Unis ont mené des exercices similaires avec la Turquie et Israël entre 1998 et 2009.

Manœuvres annulées après que le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ait suspendu sa coopération militaire avec Israël en 2010, suite à l’arraisonnement du Mavi Marmara au mois de mai de la même année.

Conséquence : l’Etat hébreu a tissé des liens militaires et économiques plus étroits avec la Grèce et Chypre, rivaux de la Turquie.

Le Times of Israel a contribué à la rédaction de cet article.