Le président de l’Agence juive Natan Sharansky s’est exprimé à la suite de l’attaque meurtrière qui s’est déroulée samedi dans l’après-midi dans le quartier des Sablons à Bruxelles, qui a fait 4 morts.

Il a aussi rendu compte de l’attaque contre deux frères juifs qui a eu lieu samedi soir à la sortie de la synagogue de Créteil. L’un des frères a dû être hospitalisé.

« Je suis profondément affligé par les attaques horribles d’hier contre des cibles juives à Bruxelles et à Paris. Nous, à l’Agence juive pour Israël, investissons des sommes considérables pour aider les communautés juives à travers l’Europe, y compris en Belgique et en France – pour assurer leur sécurité physique, mais rien ne va aider tant que le leadership politique et intellectuel de l’Europe s’abstient de déclarer la guerre contre la diabolisation de l’Etat juif », a déclaré Natan Sharansky.

« Alors que les Juifs en tant qu’individus ne sont plus diabolisés en Europe comme ils étaient dans les siècles précédents, la diabolisation d’Israël, le collectif juif – continue de poindre vers de nouveaux sommets, créant une atmosphère toxique dans laquelle les Juifs vivent dans la peur et ceux qui les ciblent s’épanouissent. »

« Quand Israël se singularise par la réprobation et le mépris, même en tant que crimes contre l’humanité et véritable catastrophe humanitaire rage dans tout le Moyen-Orient et autour le monde, le message à ceux qui cherchent un prétexte pour nuire aux Juifs est clair. Jusqu’à ce que l’Europe déclare la guerre à la diabolisation d’Israël, aucune mesure de sécurité n’aidera », a-t-il conclu dans son communiqué.