Deux Israéliens seraient décédés lorsqu’un bus est sorti d’une route montagneuse au Népal, selon la branche locale de Chabad à Katmandou. Les responsables israéliens ont confirmé le décès d’une Israélienne mais il n’y a aucune confirmation officielle au sujet du second décès.

Selon les médias locaux et israéliens, deux autres Israéliens auraient été victimes de ce crash, qui a pris 11 vies et blessés 40 personnes. La plupart d’entre eux sont des touristes.

Les fonctionnaires de l’ambassade israélienne et l’émissaire local de Chabad sont arrivés sur les lieux du drame vendredi matin, heure israélienne, selon les médias locaux et israéliens. L’ambassadeur israélien au Népal, Yaron Mayer, est à l’hôpital de Katmandou pour rendre visite aux victimes israéliennes et vérifier qu’il n’y pas d’autres victimes israéliennes à l’hôpital.

Selon le site d’information Walla, les agences de voyage israéliennes ont précisé que les deux Israéliens décédés lors du crash de vendredi devaient à l’origine se rendre dans la région de l’Annapurna mais ont changé d’avis après les avalanches meurtrières.

Le décès d’un Israélien a été confirmé après qu’un bus soit sorti d’une route montagneuse au Népal. Un autre a été blessé dans cet incident dramatique.

Selon les médias israéliens, qui citent des sources du ministère des Affaires étrangères, deux autres israéliens auraient perdu la vie dans cet accident, qui a pris au moins la vie de 10 personnes et blessé 25 autres. La plupart d’entre eux était des touristes.

Une agence de voyage israélienne a confirmé l’information selon laquelle quatre Israéliens avaient acheté des billets pour ce voyage en bus qui devait les amener de la capitale Katmandou au parc national de Langtang qui se trouve dans une région montagneuses.

On ne sait pas si les deux autres Israéliens étaient à bord de ce bus, ou si d’autres Israéliens avaient acheté leur billet dans une autre agence de voyage.

Le bus est sorti de la route à environ 35 km au nord de Katmandou et a fait une chute de 50 mètres dans un ravin.

C’est le deuxième incident dramatique en deux semaines concernant des Israéliens au Népal.

La semaine dernière, quatre alpinistes israéliens avaient été tués dans des avalanches provoquées par une tempête de neige dans la région de l’Annapurna dans le nord du pays.

Ces avalanches ont provoqué 43 décès : 21 touristes et 22 guides, porteurs et villageois népalais ont perdu la vie.

Cette tempête a conduit à mettre en place la plus grande mission de sauvetage que le pays n’ait jamais connu. Les militaires népalais ont secouru 518 randonneurs en détresse, dont 310 touristes, avant que l’opération ne prenne fin lundi.