Rechercher

14 portraits d’enfants déportés peints au Mémorial de la Shoah et dans le Marais

L’artiste Christian Guemy alias C215, connu des amis et visiteurs du Mémorial pour son portrait de Simone Veil, a réalisé 14 portraits d'enfants déportés en 1942

Une des boites aux lettres du quartier du Marais, à Paris, peinte par l’artiste Christian Guemy alias C215, dans le cadre de l’exposition « 11 400 enfants - Portraits par C215 ». (Crédit : Mairie de Paris Centre / Twitter / C215)
Une des boites aux lettres du quartier du Marais, à Paris, peinte par l’artiste Christian Guemy alias C215, dans le cadre de l’exposition « 11 400 enfants - Portraits par C215 ». (Crédit : Mairie de Paris Centre / Twitter / C215)

L’artiste Christian Guemy alias C215 a peint au Mémorial de la Shoah et dans le Marais, à Paris, 14 portraits d’enfants déportés en 1942 – sur les 11 400 enfants.

Ces portraits sont à retrouver dans l’exposition « 11 400 enfants – Portraits par C215 », au Mémorial, et dans le cadre d’un parcours urbain dans le quartier. L’exposition, en entrée gratuite, a démarré mi-juin et aura lieu jusqu’au 1er décembre.

L’exposition a pour thème mémoriel la rafle du Vel’ d’Hiv’, survenue il y a 80 ans.

Connu des amis et visiteurs du Mémorial pour son portrait de Simone Veil à l’angle de la rue du musée, ainsi que pour avoir rendu hommage aux figures de la Résistance autour de l’Hôtel des Invalides, l’artiste a cette fois investi le musée, à l’invitation de celui-ci, et l’espace public des alentours pour mettre en lumière les enfants déportés.

Ces enfants vivaient entre l’Ile Saint-Louis et la rue de Archives, la rue Pavée ou la rue Beautreillis, ils allaient à l’école, rue des Hospitalières Saint-Gervais ou rue des Tournelles, et ont été brutalement arrachés à leur quotidien d’enfant : raflés, internés, déportés puis assassinés.

Par son travail de pochoir désormais reconnaissable, l’artiste redessine ainsi leur visage sur les boites aux lettres du quartier, à proximité des lieux de vie des enfants. L’artiste et le Mémorial de la Shoah invitent ainsi le public à parcourir le quartier, carte en main (disponible sur le site du Mémorial), à la découverte des œuvres, occasion aussi d’une déambulation dans la mémoire du Pletzl.

Le Mémorial de la Shoah expose, à l’issue de ce parcours, ces portraits d’enfants dont l’histoire est retracée au travers de textes biographiques. Les pochoirs ayant servi à la création de portraits sont présentés, ainsi que d’autres œuvres de l’artiste et une vidéo, permettant également de mieux appréhender cet aspect de l’art urbain et la technique du pochoir, technique de prédilection de l’artiste.

L’exposition se présente aussi pour C215 comme une occasion de rendre un hommage à Simone Veil, personnalité emblématique qu’il admire, au travers d’œuvres réalisées ces dernières années, célébrant sa mémoire et son action, notamment à l’occasion de son entrée au Panthéon, en 2018.

C215 peint dans les rues du monde entier depuis le début des années 2000. Considéré aujourd’hui comme l’un des pochoiristes les plus reconnus de la scène Street art mondiale, il produit un travail engagé, porté par un souci du collectif, au travers de portraits de personnalités inspirantes et exemplaires, qui, dit-il « nous invitent tous à nous dépasser ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...