Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

166e décès dans la communauté arabe en 2023 : Un imam tué par balle à Kfar Qara

Le meurtre du cheikh Sami Abed al-Latif, âgé de 60 ans, fait suite à un double homicide perpétré dans la ville jeudi

Le cheikh Sami Abed al-Latif prononçant un sermon. (Crédit : Capture d'écran vidéo)
Le cheikh Sami Abed al-Latif prononçant un sermon. (Crédit : Capture d'écran vidéo)

Un imam a été tué par balle à Kfar Qara samedi, deux jours après un double homicide dans cette ville arabe.

Les médias israéliens ont rapporté que le cheikh Sami Abed al-Latif, âgé de 60 ans, a été abattu alors qu’il sortait d’une mosquée.

Al-Latif était connu pour son rôle dans la résolution des conflits au sein de la ville.

Jeudi, deux personnes ont été tuées par balle à Kfar Qara, Fuad Nasrallah, 33 ans, et Muhammad Saïd, 13 ans.

Selon le groupe Abraham Initiatives, une organisation à but non lucratif qui recense les crimes violents dans la communauté arabe, al-Latif était le 166e membre de la communauté arabe à être assassiné en Israël depuis le début de l’année, la grande majorité d’entre eux dans des fusillades. Au cours de la même période en 2022, 72 membres de la communauté sont morts dans des homicides.

Les meurtres de Kfar Qara font suite à plusieurs autres fusillades récentes qui ont fait plusieurs victimes, notamment un quadruple homicide le mois dernier à Abu Snan, et surviennent après que deux personnes ont été tuées par balle dans des incidents distincts jeudi.

La plupart des meurtres ne sont pas élucidés, la police ne disposant pas de renseignements précis sur les mobiles. En revanche, elle parvient généralement à déterminer si les victimes appartenaient ou non au crime organisé suite au travail livré par les forces de l’ordre pour identifier et suivre les gangs et leurs membres.

De nombreux responsables de la communauté attribuent la responsabilité de cette vague à la police qui, selon eux, a été dans l’incapacité de réprimer les puissantes organisations criminelles et qui a largement détourné le regard face à ces violences. Ils évoquent aussi de longues décennies de négligences et de discrimination de la part des institutions gouvernementales, disant que cette problématique est à la racine du problème.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.