4 hommes arrêtés à Londres pour insultes et menaces antisémites
Rechercher

4 hommes arrêtés à Londres pour insultes et menaces antisémites

“Il n’y a pas de place pour l’antisémitisme dans notre société,” affirme Boris Johnson; “N***ez leurs mères, violez leurs filles” ont-ils crié en traversant des quartiers juifs

Un convoi de voitures filmé sur Finchley Road à Londres dont les passagers crient des insultes antisémites, le 16 mai 2021. (Capture d'écran)
Un convoi de voitures filmé sur Finchley Road à Londres dont les passagers crient des insultes antisémites, le 16 mai 2021. (Capture d'écran)

La police de Londres a annoncé dimanche que quatre personnes ont été arrêtées à la suite d’une vidéo dans laquelle on peut entendre des Pro-palestiniens hurler des insultes antisémites alors qu’ils traversaient des quartiers juifs du nord de Londres.

Les quatre individus ont été arrêtés dimanche pour « troubles de l’ordre public aggravés de racisme », selon la police métropolitaine. Ils sont toujours en détention.

Les images postées sur les réseaux sociaux montrent un convoi de voitures couvertes de drapeaux palestiniens passant dimanche après-midi sur Finchley Road, un quartier situé dans le nord de Londres, où vit une communauté juive. Un occupant d’un des véhicules profère des injures et des menaces antisémites à l’aide d’un mégaphone.

« Ce comportement tout à fait choquant ne sera pas toléré. Je comprends que cela ait suscité des inquiétudes considérables au sein de la communauté et nous avons organisé ce soir des patrouilles supplémentaires dans les zones de St. John’s Wood et de Golders Green », a déclaré le surintendant Jo Edwards, en charge des opérations de police, dans un communiqué.

Dans la vidéo, on voit des voitures avec des drapeaux palestiniens traverser des quartiers de la capitale britannique qui abritent de nombreux résidents juifs en klaxonnant et en criant « N***ez leurs mères, violez leurs filles ».

Le Community Security Trust, un groupe de surveillance et de sécurité juif, a lié l’incident aux manifestations anti-israéliennes organisées à Londres par des groupes pro-palestiniens dans le contexte des combats en cours à Gaza entre Israël et le groupe terroriste du Hamas.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé l’incident.

« Il n’y a pas de place pour l’antisémitisme dans notre société. À la veille de Chavouot, je suis aux côtés des Juifs britanniques qui ne devraient pas avoir à subir le type de racisme honteux dont nous avons été témoins aujourd’hui », a-t-il tweeté, en référence à la fête juive qui a commencé dimanche soir.

Lundi, le maire de Londres, Sadiq Khan, a confirmé sur SkyNews qu’il y aura une présence policière renforcée près des synagogues, des écoles et dans les quartiers où vit une importante communauté juive, pour rassurer la population.

Soulignant « l’impact de ce comportement criminel qui répand la peur parmi les Juifs à Londres et dans tout le pays », Sadiq Khan a appelé à « ne pas ramener les conflits (qui surviennent) à 3 000 kilomètres dans la capitale. »

En parallèle, la police allemande a signalé que 59 personnes ont été arrêtées et des dizaines d’officiers ont été blessés lors de violents affrontements en marge d’un rassemblement anti-israélien à Berlin ce week-end.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...